C’est ce vendredi que sort le nouvel album de Bony King, anciennement Bony King of Nowhere. Wild Flower, c’est une nouvelle réussite qui vient donner encore un peu plus d’ampleur et de consistance à la discographie du gantois Bram Vanparys. Certes, c’est toujours aussi référencé et la vénération que porte le songwriter flamand à Neil Young transpire toujours autant dans son écriture, mais quand le travail est réalisé avec autant d’application et de respect, on se doit de valider. Mais parce que l’on imagine bien que les influence de Bony King ne se limitent pas à la seul légende canadienne du rock, on lui a demandé de partager avec nous quelques titres permettant d’expliciter son parcours. On retrouve Neil Young évidemment. Et d’autres choses encore. Mais confronté à l’impossibilité de justifier ses choix, Bram Vanparys nous a transmis ce petit texte :

J'écris des chansons et j'écoute les chansons des autres. Pour tout ce qu'il y a entre les deux, je ne m'y connais pas. Un peu comme un cordonnier sait comment fabriquer des chaussures, je sais écrire la musique et comment la lire pour la reproduire. Mais j'ignore comment en faire la promotion, et encore moins comment la vendre. Fabriquer des chaussures et vendre des chaussures, ce sont deux métiers différents. Pour faire ces deux métiers correctement, il vous faut deux personnes différentes, qui disposent chacune d'un talent spécifique, propre à leur discipline. Un bon vendeur de chaussures est quelqu'un qui a un vrai talent de vendeur, et qui a aussi, de préférence, un penchant particulier pour les chaussures.

Il en va de même avec la musique. Celui qui aime écouter de la musique ne pourra vous expliquer pourquoi il aime écouter ce type musique en particulier. Il s'agit encore une fois de deux disciplines différentes. Un bon professeur de violon n'est pas nécessairement un bon musicien. Être capable d'expliquer quelque chose et de transmettre ses connaissances à quelqu'un d'autre est un talent en soi. Un peu comme on s'attend à ce qu'un journaliste puisse porter un jugement objectif sur une situation et qu'il puisse ensuite rédiger un article sur cette question, où tout le monde verra un intérêt. Mais pour cela, vous avez besoin de compétences, et peut-être même de talent.

Je n'ai personnellement pas ce talent. J'adore écouter de la musique. Je dirais même qu'il s'agit de l'un de mes passe-temps favoris. En fait, le mot passe-temps est mal choisi, je parlerais plutôt de besoin. Voilà, regardez, je vous le disais : j'essaye de vous expliquer ce qui me bouleverse tant dans la musique et je n'utilise pas les bons mots. Lorsque j'écoute « Old Man » de Neil Young, les émotions qui me traversent sont indescriptibles. Je ne peux pas vous l'expliquer, car il n'y a rien à expliquer. Pour moi, « Old man » est l'une des plus belles chansons jamais écrites. Mais je ne parviens pas à expliquer pourquoi, je n'ai pas le talent pour le faire. Je ne sais qu'une chose, que c'est une chanson magnifique.

Avec toute mon amitié, Bram

(merci à Guillaume pour la traduction à partir du néerlandais)

Ash Ra Temple

Traummaschine

Peter Green

Bottoms up

Frank Zappa

The grand wazoo

King Crimson

Moonchild

Neil Young

Old man

Emerson, Lake and Palmer

Nutrocker

Patto

Money bag

Premiata Forneria Marconi

Is my face on straight

Clark-Hutchinson

Improvisation on a modal scale