The XX

Le Phare, le 30-05-2012 | par Michael le 08-07-2012
Première partie: Noir Coeur

Beaucoup d'impatience pour ce concert de The XX au Phare, étape d'une courte tournée européenne sur la route du Primavera. L'impatience est grande car le groupe semble toujours aussi populaire depuis son premier album, paru il y a déjà trois ans, et qu'on peut déjà considérer comme un classique. Mais le désormais trio est également attendu au tournant du deuxième album, annoncé pour début septembre et qu'on attend de pied ferme en espérant qu'il confirmera toutes nos attentes. Même si la salle n'est pas dans sa configuration maximale, il y du monde. Mais il faut dire que la date a été annoncée au dernier moment et souffre également une rude concurrence puisque le même soir Death Cab For Cutie et Wolves In the Throne Room, tous deux également en route pour le festval catalan, se produisent dans deux autres salles de l'agglo toulousaine. Le choix aura donc été cornélien mais sans remords aucuns vu l'excellente soirée à laquelle on aura eu droit.

Ca commence pourtant plutôt mal avec Noir Coeur, duo toulousain à la touche assez impayable : shorts de sport, marcels, bracelets métalliques tout droit sortis de chez Nature et Découvertes et châles autour de la tête alors qu'il fait une chaleur étouffante dans la salle. De plus le groupe nous sert une espèce de mixture très peu digeste d'Animal Collective, Bat For Lashes et Fever Ray et semble en prime atteint du syndrome de la pastèque ce qui n'ajoutera rien à la légèreté de l'ensemble. Bref aussitôt fini, aussitôt oublié.

Changement de matériel et la température encore montée de quelques degrés lorsque la salle est plongée dans le noir et que Romy, Oliver et Jamie arrivent sur scène. On sait que le groupe profite de cette tournée pour tester quelques uns des titres du futur deuxième LP et c'est avec un de ceux-ci que commence le set. Un morceau solide, de qualité, chanté par Romy seule et assez fidèle à l'esthétique sonore du trio. On est en terrain connu. Arrivent ensuite rapidement tous les incontournables du premier album, entre lesquels seront intercalés au final une demi douzaine de nouveaux morceaux. Certains semblent montrer quelques avancées dans le son du double X dont un morceau avec un final résolument plus orienté electro et presque dance et une espèce de comptine noire chantée par le charismatique Oliver qui délaissera sa basse pour s'emparer un micro et prendre le devant de la scène comme un crooner italien des années 70. Effet garanti. En ce qui concerne les titres connus, mention spéciale pour cette soirée à "VCR", "Islands", "Intro" (en début de rappel, quelle bonne idée), ainsi qu'un "Shelter" et un "Infinity" particulièrement habités. On aura également droit à une très belle version ralentie et atmosphérique de "Crystalized" qui prend agréablement à contrepied.

Comme le notera de manière très pertinente une jeune fille, ce qui fonctionne aussi bien dans ce groupe c'est sa cohérence. Cohérence entre musique, esthétique, dispositif scénique, attitude, membres du groupe. Tout fait sens et la musique des anglais y gagne irrésistiblement en force de persuasion dans un minimalisme qui, au delà d'une quelconque posture stylistique touche en fait à l'essentiel. Au delà des influences très présentes dans leur musique, The XX a su développer un son et une patte qui leur est désormais propre, ce qui est finalement donné à peu de groupes. Le son du concert aura été en outre excellent et le duo vocal Romy/Oliver fonctionne à merveille dans une froide sensualité pour les thémathiques abordées par le groupe, Jamie assurant de manière assez impressionnante tout l'arsenal rythmique, claviers et samples. Très belle soirée donc et on a d'autant plus hâte de découvrir le second album du trio. 

thexx.info/
noircoeur.tumblr.com/