Yours to Keep

Albert Hammond, Jr

Rough Trade  |  2006
7 / 10
par Splinter  |  le 9 janvier 2007

Si vous vous demandiez qui est l'instigateur du "son" Strokes, la réponse apparaît aujourd'hui devant vos grands yeux ébahis : il ne s'agit pas de ce petit branleur de Julian Casablancas mais bien d'Albert Hammond, Jr, guitariste du groupe, qui partage donc avec l'immense Brian May bien plus qu'une coupe de cheveux afro ridicule. Dès les premiers accords de guitare de "In Transit", puis avec "Everyone Gets a Star", le doute n'est plus permis : The Strokes, c'est lui !

C'est dire si l'on comprend mal la relative indifférence dans laquelle est sorti cet album à la rentrée 2006, alors que la presse (spécialisée comme généraliste) fait tout un foin de chaque nouvel album de The Strokes. A croire que la vignette "Par le guitariste des Strokes" bien opportunément collée sur le blister du disque n'a pas suffi pour attirer l'attention, ce qui est bien regrettable car ce Yours to Keep n'est peut-être rien de moins que l'une des meilleures copies de The Strokes, qui ont pullulé dès après la sortie de l'excellent Is This It en 2001.

Libéré des contraintes qui existent dans chaque groupe (comme Thom Yorke a pu également l'être sans Radiohead avec The Eraser, par exemple), Hammond a en effet pu laisser libre cours à ses envies plus pop et laisser s'exprimer des influences assez évidentes, The Beatles et The Beach Boys en tête (cf. "Cartoon Music for Superheroes"), épaulé pour ce faire par l'un des artistes les plus pertinents à l'heure actuelle en la personne de son pote Sean Lennon, à la basse sur "In Transit", au piano sur "101" et aux chœurs sur "Scared".

Plutôt efficace compte tenu de l'expérience de ses géniteurs, l'album se laisse donc gentiment écouter, comme un album de The Strokes ("Holiday" n'aurait pas dépareillé sur First Impressions of Earth), mais sans, malheureusement, la voix de Casablancas (pourtant venu lui aussi faire un coucou sur "Scared"), en plus varié, mais aussi - au bout du compte - en moins marquant. Il n'existe en effet pas d'équivalent à l'étourdissante "JuiceBox" ou encore à "Reptilia" ici, et il n'est pas sûr qu'un titre de cet album soit repris dans la prochaine pub EDF ! Ce qui n'est peut-être pas la moindre des qualités...

Le goût des autres :

note : 88/10Jeff note : 77/10Laurent_old note : 88/10Nicolas