Why Make Sense?

Hot Chip

Domino  |  2015
6 / 10
par Jeff  |  le 13 mai 2015

Quand j’ai entendu le « i » de Kendrick Lamar pour la première fois, j’ai trouvé ça chouette, mais assez faiblard de la part d’un artiste au potentiel immense, dont j’attendais énormément après un good kid, m.A.A.d city que j’avais trouvé bon, mais un chouïa moins bien que… à peu près tout le monde en fait.

Cet album, déjà très bon, je le voyais comme une étape avant quelque chose d’encore plus grand, d’encore plus ambitieux. Je n’ai pas été déçu avec To Pimp A Butterfly, disque d’une ampleur folle qui nécessitera encore de très nombreuses écoutes avant d’en révéler tous les secrets. Une ampleur faramineuse donc, et une vision surtout. A tel point qu’un titre comme « i » trouve magnifiquement sa place dans un disque qui joue avec les mots, les influences et les couleurs. Bref, « i » est un single dont toute l’efficacité et la pertinence s’expriment dans la globalité d’un projet.

Un peu le contraire du nouveau Hot Chip, pourtant attendu de pied ferme vu la propension des Anglais à nous pondre des albums qui, au-delà de l’un ou l’autre single efficace, prennent leur pleine mesure quand on les examine dans leur ensemble. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir affolé les bookmakers et fait monter la sauce avec deux singles qui figureront probablement parmi les tous meilleurs de 2015. Par ailleurs, ce n’est pas l’absence de vision et l’envie de développer un projet sur la globalité d’un disque qui manquent ici. De fait, dans sa volonté de recycler 20 années de ‘dance music’ et de les condenser dans des pop songs élégantes et au vague-à-l'âme larvé, ce cinquième album est peut-être le plus abouti du groupe piloté par la paire Alexis Taylor - Joe Goddard.

Pour faire simple: les problèmes qui plombent la note finale de Why Make Sense? sont au nombre de deux. Le premier se situe au niveau de l’écriture, qui fonctionne ici par fulgurances et oublie de s’inscrire dans une véritable dynamique qui encourage les écoutes répétées - le ventre mou du disque est d'un ennui mortel, avant un final irrésistible. Il y a ensuite ces choix de production parfois malheureux, qui accentuent trop souvent le côté cheesy de certaines compositions. Jusqu'à présent, les Anglais avaient toujours su utiliser cet élément à leur avantage, mais sur Why Make Sense?, on trouve quelques fautes de goût impardonnables.

Bref, quand on étudie cette nouvelle livraison à l'aune d'une discographie très solide, c'est forcément la déception et le scepticisme qui prévalent. Les Anglais diraient qu'on tient là un disque "average good", mais le souci avec Hot Chip, c'est qu'on ne se satisfait plus de ce genre de performances trop en-deça pour nous convaincre. Heureusement pour le groupe, il lui reste quelques grands singles pour terminer l'année 2015 dans pas mal de classements. Mais quand on est des champions de leur trempe, peut-on vraiment se satisfaire de quelques victoires d'étape dans un grand Tour quand on sait qu'on a normalement ce qu'il faut où il faut pour monter sur le podium au classement général?

Le goût des autres :

note : 77/10Yann note : 77/10Ruben