Whatever Singularity

Vuneny

Jarring Effects  |  2009
7 / 10
par Franck  |  le 16 mai 2009

La scène électro balkanique n’est pas forcément la plus connue. Elle comporte pourtant de bons éléments dont Vuneny (littéralement « les hommes de laine »), duo bosniaque, fait partie de cette scène très vivace. Originaire de Mostar, Vuneny produit une musique hybride, faite de sons électroniques lourds et de mélodies légères. Les influences métal sont clairement revendiquées. On est très proche de l’album Battlefield d’Ez3kiel ("Get me a Horse"). La musique de Vuneny n’évoque pas l’optimisme, loin s’en faut. La pochette de Whatever Singularity, sur laquelle on peut voir des soldats en arme de la Première Guerre Mondiale, situe l’ambiance de l’album. Entre noirceur et espoir, le troisième album des Bosniaques est indéniablement urbain. Et nostalgique aussi. Les voix samplées semblant venir de l’au-delà évoquent le regret d’un monde perdu à jamais.

Whatever Singularity vaut surtout par sa musicalité et sa recherche. Ce n’est pas un gloubi-boulga indigeste, malgré des sons bruts employés issus de l’électro-core. Mélodiques, les compositions de Vuneny se distinguent par leur richesse culturelle. On plonge dans le rock, les influences arabes et l’électro sans hésitation. En fait, le duo est le reflet d’une génération qui cherche à avancer, à innover sans pour autant faire table rase du passé. Le titre de l’album renvoie à lui tout seul ce credo. Cette nouvelle signature sur le label lyonnais Jarring Effects souligne en tout cas l'intérêt de ce dernier pour la scène électro balkanique. A suivre donc.