We're in the music biz'

Robots in Disguise

President records  |  2008
3 / 10
par Adrien  |  le 9 octobre 2008

Très productive, décidément, cette scène electro britannique. Preuve en est avec, pêle-mêle, l'Ecossais branché disco Calvin Harris, le DJ de Four Tet, les Londoniens de Hot Chip et donc, ici présentes, les Robots in Disguise, duo originaire de Liverpool formé autour de Sue Denim et Dee Plume. Pour faire simple, Robots in Disguise, c'est une auto-dérision assumée, entre look de mauvais goût, textes niais et mélodies simplistes et fugaces. Ce We're in the music biz ne déroge pour ainsi dire pas au style imposé par les deux excentriques Liverpooliennes, instigué en 2002 avec un premier album éponyme, suivi d'un deuxième opus quatre ans plus tard.

Le disque débute sur les accents rock du titre éponyme “We're in the music biz”, morceau dynamique présenté avec dérision comme une critique de l'industrie musicale. Le reste suit: des morceaux contestataires dans toute leur insouciance, gonflés à bloc par leurs deux interprètes. Et sinon? Les Robots in Disguise ont, il est vrai, de l'énergie à revendre. Leurs textes, pour la plupart autobiographiques, laissent esquisser un sourire malicieux, étant souvent potaches à travers leur évocation d'une frustration sentimentale ambiante. En clair, un condensé d'electro rock idéal pour faire dandiner les ados revendiqués “hype”.
L'intérêt du disque prend alors fin. Car à trop s'attarder sur des mélodies acidulées simplistes, les Robots in Disguise tombent dans le redondant. De leur voix de chipies dévergondées (stridente à la limite du supportable sur “The sex has made me stupid” et “Don't copy me”), elles produisent finalement un troisième album aseptisé, suffisamment formaté et proclamé tendance pour se mêler sans difficultés dans les programmations MTV.
Un “zeste” de maturité fera certainement à l'avenir l'affaire de nos robots déguisés.

Le goût des autres :

note : 77/10Splinter