The Sound of the Twelfth Season

Sven Väth

Cocoon  |  2011
8 / 10
par Jeff  |  le 29 novembre 2011

C'est une tradition: la fin de l'année approche et tout amateur de musique qui se respecte ressent un besoin urgent de revenir sur l'année écoulée dans un classement qu'il pourra partager sur un blog ou défendre au coin d'un bar. Mais quand on s'appelle Sven Väth et qu'on est l'un des DJ's les plus respectés de la planète, on procède un peu différemment. Une fois sa fameuse liste élaborée, le tôlier de Francfort soumet la sélection à ses CDJ et nous offre le résultat sur un double CD. C'est déjà la douzième année consécutive que le patron de Cocoon nous fait le coup et personne ne s'en plaint. Et ce n'est pas cette nouvelle livraison, The Sound of the Twelfth Season, qui risque de changer la donne.

Malgré la crise d'un format CD dont on nous ressasse la mort annoncée à intervalles réguliers et la surabondance de sélections mixées à prix rikiki sur le ouèbe, il y en a encore pour avoir foi dans cette démarche commerciale doublée d'un exercice souvent périlleux. Et même s'il est vrai que lorsqu'on est un pilier du star-clubbing globalisé seul le nom fait déjà vendre, on ne voudrait certainement pas taxer le teuton d'une quelconque paresse, chose qu'il ne tolèrerait pas et que les 160 minutes de sa sélection viennent démentir avec véhémence. Pourtant, c'est avec une certaine méfiance que l'on insère l'objet dans le lecteur: trop souvent, ces compilations nous vendent du rêve avec leur tracklisting cinq étoiles mais s'écroulent dès les premières minutes sous le poids des personnalités des intervenants. Heureusement, on sent vite que ces enchaînements ont été testés tous les weekends en club par un  type dont la science du mix n'est plus à démontrer. On réalise surtout que pas mal de titres expriment tout leur potentiel par la grâce du talent de "platiniste" de Sven Väth. Partant de là, cette double compilation est autant une retrospective de ce que l’année 2011 a pu nous livrer de meilleur en techno et en house qu'un mix dont la force de frappe est tout bonnement irrésistible.

Aussi, The Sound of the Twelfth Season a tout du carton. D’une part, parce qu’il plaira à l’amateur de musique électronique qui se réjouira de retrouver des plaques en or massif signées Mark E (« Belvide Beat »), Todd Terje (« Ragysh »), Omar S (« Here’s Your Trance Now Dance »), Osunlade (« Envision » remixé par Âme), Maceo Plex (« Falling ») ou Steffi (« Yours ») et ne manquera pas de faire l’une ou l’autre découverte, à l’image de ce remix incandescent de DJ Koze pour le « There Will Be Singing » de Efdemin ou de ce broyeur de rotules signé Justin Vandervolgen, qui n’est autre que le bassiste velu de ces grands malades de !!! (chk chk chk). D’autre part, on voit mal le clubber occasionnel ne pas se délecter de cette sélection qui n’a rien d’inabordable ou de pointue. Et finalement, on comprend surtout que cette double galette est à l’image de Sven Väth, un type autant capable de séduire le public d’un petit club avec un set aventureux que de faire danser des foules immenses dans les plus grosses boîtes d’Ibiza. Mais quel que soit l'angle d'approche que l'on opte pour juger The Sound of the Twelfth Season, le constat est à chaque fois le même: c'est du tout bon son.