The One... Cohesive

G-Side

Slow Motion Soundz  |  2011
9 / 10
par Thibaut  |  le 10 février 2011

Huntsville, Alabama. Une métropole banale tout juste sauvée de l'anonymat par le centre de recherche de la NASA qui lui vaut le surnom de "Rocket City". Pourtant, cette ville abrite un des labels les plus intéressants de ces dernières années. Crée en 1999,  Slow Motion Soundz est bien plus qu'un simple label, c'est un "incubateur" comme aime à l'appeller l'un des fondateurs. En effet, là où les autres structures indépendantes restent confinées à une échelle locale, SMS a une approche beaucoup plus vaste de la question - ces gars-là n'hésitant pas  à multiplier les collaborations avec des artistes anglais ou même norvégiens.

Grâce aux producteurs maison, le talentueux duo Block Beataz, le label s'est transformé en véritable laboratoire sonore. De fait, le travail de Mali Boi et CP est vraiment unique dans le monde du hip-hop et témoigne bien de l'ouverture d'esprit de ce label innovant: la production est hyper léchée, inventive et mélodique (souvenez-vous le merveilleux "Rollin'" de Jackie Chain avec son sample de Robert Miles), quand elle n'est pas rehaussée de sons à l'opposé des productions "char d'assaut" de l'autre beatmaker en vogue, Lex Luger. Evidemment, pour rapper sur ses créations, le label dispose d'une armada de rappeurs tous plus talentueux les uns que les autres à la tête de laquelle on retrouve le duo G-Side. Composé de ST 2 Lettaz et Clova, G-Side est devenu au fil des années un groupe incontournable dans le paysage rap actuel. Depuis 2007 et Sumthin 2 Hate, le duo nous gratifie d'une sortie de qualité par an. Le quatrième album, sorti le 1er janvier, était donc particulièrement attendu et le moins que l'on puisse dire c'est que les 14 titres de The One... Cohesive ne déçoivent pas.

Ce qui frappe à la première écoute c'est la grande... cohésion qui se dégage de l'ensemble. Rien ne semble là par hasard. Les sons, les phrases, les enchainements, tout paraît couler de source. Le travail des Block Beataz (aidés sur certains morceaux par A-Team, DJ Burn One ou encore le prometteur Clams Casino) est vraiment impressionnant. Aux beats aériens ("I'm Sorry") et presque vaporeux (sur le très bon" Pictures") répondent des mélodies instantanées de violons mélancoliques ("Came Up") ou de piano beau à pleurer ("Y U Mad"). Beach House est même convié via un sample de son "10 Mile Stereo" sur "How Far", preuve que le rap n'est pas le seul interêt des beatmakers d'Huntsville. Mais le sommet de cet album est sans conteste "Inner Circle", morceau épique et flamboyant où les flows carrés et inspirés de ST, Clova et CP virevoltent sur une production futuriste digne de 2001: Odysée de l'espace.

Avec cet album dense et unique, la galaxie Slow Motion Soundz compte une étoile de plus et la discographie de G-Side ressemble de plus en plus à un sans-faute. lors le meilleur album rap de 2011 est sorti le 1er janvier? Réponse en fin d'année mais une chose est sûre avec des labels aussi prolifiques et qualitatifs que Slow Motion Soundz, 1017 Brick Squad ou encore Hypnotize Minds, le rap a vraiment de beaux jours devant lui.

Le goût des autres :