Shape Shift With Me

Against Me!

Total Treble Music  |  2016
7 / 10
par Jeff  |  le 3 octobre 2016

Face à une surexposition à la nouveauté, face à l'émergence incessante de pseudo-phénomènes mieux marketés que le nouvel iPhone et face à tous ces trucs que des soi-disant autorités proclament "géniaux" dans l'heure qui suit leur apparition (la Konbinisation quoi), certains ne reculent devant aucun effet de manche, aucune formule pupute pour capter l'attention de la première bonne poire venue.

Puis par moments, y'a qu'à se pencher pour trouver l'accroche qui fait rêver : en effet, quand le chanteur des punks d'Against Me! devient une chanteuse, et qu’en plus elle entretient une courte relation avec Cœur de Pirate, c'est le jackpot et le soulagement chez le scribouillard qui doit usiner du caractère.

Dans le cas d’espèce, on pourrait revenir sur la transformation de Tom Gabel en Laura Jane Grace, mais à partir du moment où certains ont pris le temps de rencontrer la principale intéressée pour comprendre cette décision courageuse, et à partir du moment où cette mue n'a que peu d'influence sur la perception qu'a l'auditeur francophone lambda de la musique d'Against Me!, à quoi bon se perdre en conjectures ou essayer de donner son avis sur une problématique incroyablement complexe et difficile à appréhender ? Après, difficile quand même d'oblitérer le sujet quand on écoute le disque.

Ainsi, alors qu'elles étaient incroyablement politisées jusqu'à White Crosses en 2010, les paroles de Laura Jane Grace sont surtout devenues le vecteur de la mue entamée, comme on l'a vite compris sur Transgender Dysphoria Blues, un album moins produit que les deux précédents du groupe, griffés Butch Vig. Étant une parolière très douée pour transmettre des messages forts avec un vocabulaire très simple, le travail de Laura Jane Grace est souvent la chose la plus étudiée dans les albums d'Against Me! par la presse anglophone, alors que c'est à peu près tout le contraire par chez nous, où la force de frappe mélodique du groupe est souvent l'élément qui prime sur les autres. En même temps, une telle grille de lecture vaut pour la musique en anglais en général, dont la partie vocale est souvent davantage appréciée pour sa musicalité que pour la qualité de ses textes - sinon, soyons clairs, ça ferait longtemps qu'on aurait arrêté d'écouter pas mal de monde.

Et la musique d'Against Me!, puisque c'est ce qui doit nous intéresser au premier plan ici ? Et bien vous serez ravis d'apprendre qu'elle n'a rien perdu de sa splendeur et de son efficacité. On peut même parler de Shape Shift With Me comme d''un des disques les plus efficaces et aboutis du groupe depuis New Wave, qui date quand même de 2007. En effet, on a toujours aimé les Floridiens pour leur capacité à produire des bombes de trois minutes qui sont des condensés de rage punk, portées par des refrains fédérateurs qui se beuglent le poing levé.  Et des refrains qu'on hurle, on s'en prend un bon paquet sur le coin de la tronche.

On ne va pas vous faire l'album par le détail, mais sachez que c'est tellement convaincant que Laura Jane Grace pourrait nous inviter à aller enculer des renards en forêt de Rambouillet qu'on s'exécuterait sans se faire prier tellement on y croit. Après, un petit tour par le livret des paroles s'imposera quand même pour comprendre que ça se passe à un autre niveau de conscientisation du propos. Mais en même temps, vu qu'on sera déjà en plein forêt de Rambouillet à la recherche d'une proie, ce sera un peu le cadet de nos soucis.