II

Fuzz

In The Red Records  |  2015
8 / 10
par Olivier  |  le 1 décembre 2015

Difficile, très difficile même de suivre le rythme imposé par cet hyper-actif de Ty Segall. Entre sorties en solo et nouveaux projets, le gaillard arrive à trouver le temps de réactiver Fuzz pour un second album, sobrement intitulé II, toujours sur le label californien In The Red Records.

Embarquant ses comparses Chad Ubovich (mercenaire de tournée pour Mikal Cronin et ex-Meatbodies) et Charles Moothart (vieux copain et membre du Ty Segall Band) dans l'aventure et se plaçant lui-même derrière la batterie (l'essentiel du travail de composition étant laissé aux bons soins de ses deux compères), le Fuzz de Ty Segall déroule du rock 100% graisses saturées. Avec Fuzz, la démarche artistique est limpide : il n'est pas question de vouloir réinventer le rock'n'roll mais bien de chauffer à blanc les ampoules des amplis, de composer un disque entre potes, de siffler des bières en tournée et de se faire plaisir.

Du côté des influences palpables, l'écoute de ce long album (quatorze titres tout de même) évoque à la fois les mélodies pop des Kinks, Black Sabbath - on aurait bien vu Tommy Iommi composer les riffs de "New Flesh" ou "Silent Sit The Dust Bowl" - et toute la scène garage rock californienne dont est issu Ty Segall.

À force d'usiner des albums à cette cadence, on se repose toujours les mêmes questions : quand le bonhomme va-t-il s'arrêter et à quel moment la source va-t-elle se tarir ? En attendant que ça soit le cas, on se repasse ce disque en boucle, on file écouter son disque de reprises de T.Rex et on décompte les jours qui nous séparent encore de la sortie de Emotional Mugger.