Hellelujah

The Experimental Tropic Blues Band

Jaune Orange  |  2007
8 / 10
par Jeff  |  le 22 janvier 2007

Que ce soit dans la moiteur d’une petite salle enfumée ou sur la grande scène d’un festival entouré d’une foule de sceptiques, on ne se lasse jamais d’assister à un concert de The Experimental Tropic Blues Band. D’ailleurs, c’est en enchaînant les prestations survoltées et imprévisibles sur les planches de Belgique et de France que le trio liégeois s’est taillé une solide réputation chez les amateurs rock’n’roll déchaîné et diabolique. Mais aussi irrésistible et omnipotent soit-il en live, le groupe s’était fait plutôt rare dans les bacs de nos disquaires avec seulement deux EP’s en six années d’existence. Maintes fois repoussé, le bien nommé Hellelujah (qui est également la deuxième signature du label liégeois Jaune Orange) débarque enfin et justifie les nombreuses attentes qui le précédaient. Ceux qui avaient découvert le groupe sur leur précédent et incandescent EP (dont le « Jealous Rock » se retrouve ici) ne risquent pas d’être déçus.

The Experimental Tropic Blues Band n’a certainement pas changé son fusil d’épaule et Boogie Snake, Dirty Wolf et Devil d’Inferno considèrent toujours la scène ainsi que le studio comme un endroit louche et pouilleux à l’odeur nauséabonde où la débauche, l’excès et la luxure règnent en maître sous leur seule autorité. Biberonnées aux Cramps, à Iggy Pop, à Bob Log III ou à Johnny Cash, les onze ritournelles infernales du trio ne connaissent pas le sens du mot concession et ces apôtres du « psycho boogie blues » se lancent à corps perdu dans une croisade impitoyable contre le rock mimi tout plein et préformaté. Pour les aider dans leur course effrénée, les Tropic peuvent notamment compter sur l’aide du producteur John Roo (responsable de l’enregistrement des disques des Hollywood Porn Stars ou de Ultraphallus), des gentils d'Adrian Boult et de Arno qui, probablement attiré par les forts relents de tabac et de houblon, se fait une joie de joindre son harmonica à la fête. Groupe unique dans le paysage musical belge, The Experimental Tropic Blues Band s’offre avec Hellelujah un alibi en béton armé pour se lancer dans une interminable tournée qui verra ces trois rockeurs déjantés venir réveiller le diable qui sommeille en vous depuis trop longtemps et qui ne demande pas grande chose : boogie and fucking booze! Attention, la gueule de bois n’est pas loin…

Le goût des autres :

note : 88/10Nicolas