Authenticity

The Foreign Exchange

Foreign Exchange Music  |  2010
8 / 10
par Soul Brotha  |  le 14 octobre 2010

Qu'il est loin le temps de l'unanimité autour du Foreign Exchange! La sortie de Connected en 2004 avait placé Phonte et Nicolay au firmament de la soul contemporaine avant que quatre ans plus tard, Leave It All Behind  refroidisse sérieusement les ardeurs: entre les productions très (trop?) easy-listening du beatmaker hollandais et le chant pas forcément toujours maîtrisé du rappeur américain, l'accueil fut très mitigé, d'aucuns regrettant l'abandon total de la facette hip hop qui faisait l'originalité du projet. Disons le tout de suite, Authenticity ne pourra pas réconcilier le Foreign Exchange avec ces déçus tant il s'agit ici d'un album 100% nu soul.

Partant de ce principe, l'album est bon, très bon même parfois. On atteint ainsi des sommets sur le sombre "The Last Fall" (morceau d'introduction magistral, une habitude du duo), "Don't Wait" ou "Make Me a Fool". D'autres plages, plus quelconques, comme "All Roads" ou "Laughing At Your Plans", sont elles assez oubliables sans pour autant être pesantes durant l'écoute - on est loin des "Sweeter Than You" et autres "I Wanna Know" du précédent opus. Aussi, il semble que Phonte et Nicolay ont su apprendre de leurs erreurs. L'ex-leader des Little Brother maitrise enfin totalement son chant, en évitant les voix suraiguës et en étant agréablement sobre. Nicolay est quant à lui moins dans la démonstration de son talent et plus dans l'idée de créer des compositions solides et accrocheuses sans pour autant se priver de quelques excentricités bienvenues ("Make Me A Fool", "Eyes To The Sky"...).

C'est très cliché de dire ça mais Authenticity est l'album de la maturité pour le Foreign Exchange. En effet, le duo américano-hollandais maîtrise mieux que jamais son art et ne tombe plus dans les écueils du passé. Tout cela nous donne un album qui n'atteint certes pas la virtuosité de Connected (il sera dur de refaire un disque d'une telle force, de toute façon) mais qui rassure sur le Foreign Exchange, formation talentueuse et enfin arrivée à l'âge adulte.

Le goût des autres :

note : 77/10Justin