Actual Fiction

The Patriotic Sunday

Effervescence  |  2011
8 / 10
par Pauline  |  le 28 octobre 2011

Eric Pasquereau traîne sur les scènes françaises depuis quelques années. Parfois, on le croise une guitare sous le bras, et il nous fait découvrir sa folk-pop légère; d'autres fois, il est accompagné de son groupe et fait rugir le math rock furieux de Papier Tigre. Cette schizophrénie musicale n'est pas condamnable, puisque, en bon double-face musical, Eric Pasquereau puise dans un univers pour aller nourrir l'autre. En 2005, sous le nom de The Patriotic Sunday, il se faisait connaître avec le sublime Lay Your Soul Bare, qui mêlait avec désinvolture pop, arrangements de cordes, songwriting solide et folk pure dans la grande tradition américaine. Son second album, Characters, n’avait pas peur du changement, et faisait prendre à Patriotic Sunday un franc tournant pop.

Cette année, Actual Fiction vient secouer le projet d’Eric Pasquereau, le dépoussière et le rend plus enthousiasmant que jamais. Ce disque apporte les liens nécessaires entre la folk du premier album, la pop du second, et le rock cher au cœur de Papier Tigre. Une recette d’éclectisme réussie et efficace. Les ruptures rythmiques et les élans pop sont omniprésents et font d’Actual Ficiton un condensé de rock haletant qui sait reprendre son souffle avec des envolées pop et des pauses acoustiques. "Coathanger in the party room", le morceau central de l’album, est la synthèse de tous ces genres qui cohabitent parfaitement entre les murs du disque. Les morceaux de l’album sont pluriels, passant facilement d’une ambiance à l’autre, s’amusant des voix ("Everyman’s voice") et des instruments ("The Fire"), n’oubliant jamais la beauté folk ("I’ll talk if you know what to say"), tout en se revendiquant d’influences diverses. On y trouve des solos vertigineux, des guitares nerveuses, des chœurs qui arrivent toujours à point, et surtout une très belle cohérence entre toutes ces personnalités musicales qui se croisent.

Eric Pasquereau est issu d’une scène qui n’a pas peur de tenter, de tâtonner. Le résultat est toujours heureux, et il donne de l’espoir, au milieu du marasme folk où tous ces groupes se copient et se ressemblent. Le collectif Effervescence compte parmi ses artistes Chevreuil, Papier Tigre, My Name Is Nobody, bref tant de jeunes artistes français qui méritent qu’on s’attarde sur leurs carrières. L’occasion de montrer encore une fois que la terre musicale française est loin d’être aride.