74

Sly Johnson

Emarcy  |  2010
7 / 10
par Soul Brotha  |  le 8 décembre 2010

On l'attendait cet album, on l'attendait énormément depuis le Paris d'Erik Truffaz en 2008. Sur ce disque, Sly Johnson collaborait avec le trompettiste en faisant du beatbox mais aussi en dévoilant une voix absolument sublime sur le morceau "Nina's Dream" - même si on suspectait déjà un tel talent à l'époque du Saïan Supa Crew. Ce premier album est donc là et si il est globalement réussi, on ne peut pas totalement s'en satisfaire.

En effet, 74 possède un petit quelque chose de frustrant. Le talent est là, Sly a une voix stupéfiante mais l'ensemble manque quelque peu de relief. "Slaave 2" (avec les Slum Village en featuring!), la reprise du standard d'Otis Redding "Fa-Fa-Fa-Fa-Fa (Sad Song)" ou "(You Are a) Star" sont des morceaux plutôt chouette mais c'est moins le cas de "I'm Calling You", de "Everybody's Gotta Learn Sometimes" (on préfèrera amplement la reprise de Beck) ou de "Don't Justify Urself". En fait, c'est la direction musicale qui gâche un peu l'ensemble. Sly Johnson ne semble pas vraiment savoir où il va, tiraillé entre funk et soul. Et à l'arrivée, c'est de productions solides et mettant en valeur sa voix de velours qu'il manque. On ne peut d'ailleurs que le constater en comparant la différence démentielle qui existe entre l'original de "(You Are a) Star" et le remix par 20Syl (présent sur le June 26th EP).

Mais ne gâchons pas notre plaisir: 74 est malgré tout un bon album. Cette critique un peu sévère est due à la grande attente qu'avaient suscités les précédents travaux de Sly Johnson et, si ce premier album solo n'est pas parfait, il est toutefois évident que le bonhomme fait plus que jamais partie des meilleurs chanteurs soul français.