The Soft Pack

The Soft Pack

Heavenly Recordings  |  2010
8 / 10
par Julien Gas  |  le 1 février 2010

Rapides, fougueux, jeunes et complètement rock'n'roll, les ex-Muslims débarquent avec un patronyme flambant neuf et une rage certaine de vouloir replacer le rock sur la carte des musiques qui comptent en 2010. Ainsi, après une série de maxis aux mélodies efficacement aiguisées et au rock fichtrement bien balancé, The Soft Pack sort un premier album qui risque bien de mettre le feu aux poudres. Les guitares sont tranchantes, la voix mêle nonchalance et urgence punk, et les rythmiques basiques ultra efficaces emporteront les derniers indécis réfractaires au son rugueux d'un bon vieux rock. Pour convaincre, le groupe américain originaire de San Diego distille tout au long de son premier album éponyme un rock teinté de punk difficilement résistible. Tout le talent du groupe réside ainsi dans cette facilité à créer des tubes simplistes et entrainants, rock 'n' roll et entêtants, le tout avec une force que l'on pouvait retrouver chez nombreux groupes de rock garage ou de punk comme les Stooges, les Ramones ou encore les  Modern Lovers, dont le son est très proche desThe Soft Pack.

Difficile donc, à l'écoute de l'album éponyme de The Soft Pack, de ne pas se réjouir tant on est certain de tenir là un des futurs grands albums rock de ce début de décennie. Neuf ans après Is this it? des Strokes débarque à coup de guitares tranchantes une relève qui n'a pas à rougir face à ses aînés - des titres comme "Answer To Yourself" ou "C'mon" résonnent déjà comme de futurs hymnes rock. Indéniablement, The Soft Pack va faire du bruit mais, ce que l'on espère surtout, c'est que son très bon album ne soit pas juste un feu de paille, une folie furieuse de jeunesse,  car ce rock-là est jouissif et percutant. La vrai question est finalement: tiendra-t-il la route? Pour cela, comme pour tout bon groupe de rock, il faudra juger sur pièce, dans l'arène, quand ils seront sur scène, prêts à défendre corps et âme leur premier opus. Nous, on se dit que si ce groupe qui est parfois comparé aux Black Lips partage avec eux le sens du spectacle, on tient alors de futurs classiques du genre. Mais "ne mettons pas les tiags avant le jeans" et laissons aux jeunes gars de The Soft Pack le soin de prouver ce qu'ils ont dans le ventre . Et puis si l'on vous rabat une nouvelle fois les oreilles avec un revival rock, c'est tout simplement parce que le rock ne disparait jamais. The Soft Pack en 2010 en est encore une belle preuve.