ColleGrove

2 Chainz / Lil Wayne

Def Jam  |  2016
4 / 10
par Tariq  |  le 29 mars 2016

Au moment de lancer l'écoute de ce ColleGrove, on était à deux doigts de mettre le popcorn au micro-ondes et de décapsuler une Budweiser : sur le papier, le projet avait tout d'un buddy movie mené tambour battant par ces deux éternels clowns que sont 2 Chainz et Lil Wayne. À l'arrivée, on se dit que cet album collaboratif aurait pu être sous-titré What A Time To Be Almost Dead, tant il évoque un remake foireux du déjà fort décevant projet commun DrakeFuture

On avait envie d'y croire, pourtant, alléchés qu'on était par les quelques extraits et infos disponibles avant la sortie. Ce "Gotta Lotta" d'abord, qui parvenait à convoquer un peu de la folie du Lil Wayne de la fin des années 2010. Puis, le passe-passe génial de "Bounce" qui voyait le même Tunechi nous ressortir le flow survolté de "6 Foot 7".

Mais voilà, passé ces quelques bonnes surprises, plus rien. Il n'y a ni concept, ni direction artistique, ni même véritable hits derrière ce ColleGrove. Pire : sur les treize pistes que compte le projet, cinq sont des solos de 2 Chainz - dont deux étaient déjà sortis précédemment. L'album est d'ailleurs publié sous le nom du emcee d'Atlanta seul - peut être une façon de contourner les obligations contractuelles de Wayne, en délicatesse avec son label ces derniers mois.

Ça commençait pas trop mal, cela dit, avec la tentative de storytelling de "Dedication", solo de l'ancien membre de Playaz Circle, en forme d'hommage à son ami et mentor. Mais les bons sentiments ne suffisent pas à faire de la bonne musique et cette intro s'avère molle à en crever. L'enchaînement avec le soporifique "Smell Like Money" finit de nous achever. Le reste de l'album est mené par un 2 Chainz en mode pilotage automatique et un Wayne complètement absent des débats.

De cette collection de chutes de studios, on gardera peut être "Rolls Royce Weather Everyday" pour sa prod' toute en violons malsains et les punchlines de Tunechi ("Money over bitches/Should be a bible scriptures"), et "Section" pour la prestation de 2 Chainz (sa meilleure de tout le projet). Bref, on a remisé le popcorn au placard, dans l'attente d'un blockbuster digne de ce nom, et du palmarès de deux des plus grands (les 2 plus grands ?) entertainers du rap de ces quinze dernières années. 

Le goût des autres :