Dossier

Beyoncé entre house et gospel sur le premier extrait de RENAISSANCE

par Jeff, le 21 juin 2022

Lemonade, c'était en 2016. Autant dire une éternité à notre petit niveau, alors que pendant ce temps-là, Beyoncé n'a jamais vraiment disparu des radars, fidèle à elle-même et à une éthique de travail plus rigoureuse que jamais.

Bref, nous voilà six ans plus tard, et malgré les années qui passent, la Queen Bey ne semble pas perdre en pertinence et en influence. En tout cas, l'annonce de son nouvel album a été accueilli par un engouement qui en dit long sur la place qu'elle occupe encore aujourd'hui, c'est-à-dire bien haut sur l'échelle alimentaire de la pop mondiale.

Et pour le premier extrait de l'album RENAISSANCE, Beyoncé fait du neuf avec de l'ancien. Notamment assistée par le grand The-Dream, elle s'en va chercher son inspiration dans cette house des années 90, et ses figures marquantes qu'ont pu être Ultra Nate, Crystal Waters ou Robin S. D'ailleurs, c'est le tube de cette dernière, "Show Me Love", qui est très intelligemment samplé et trituré sur ce "BREAK MY SOUL" qui puise également dans une autre influence majeure de la dame, le gospel.