A Strange Arrangement

Mayer Hawthorne

Stones Throw  |  2009
7 / 10
par Soul Brotha  |  le 11 septembre 2009

C'est une certitude, vous avez tous entendu parler du fameux vinyle en forme de cœur, opération marketing parfaitement orchestrée par Stones Throw. La bande à Peanut Butter Wolf a ainsi pu attirer les projecteurs sur son dernier petit protégé. On a donc pu faire connaissance avec Mayer Hawthorne, ce jeune homme sorti tout droit d'un autre temps avec sa voix toute bizarre dévoilée sur le désormais tube "Just Ain't Gonna Work Out". Une prestation oubliable au Bataclan et quelques mois de buzz plus tard, on se retrouve ainsi devant le premier effort du chanteur sans trop savoir à quoi s'attendre.

Après une courte introduction, le morceau titre nous indique que cet album sera un voyage dans le temps. Ce son rappelant parfois les Delfonics interpelle par sa beauté simple, la qualité de sa production et la finesse de l'interprétation. On retrouve ce ton "à l'ancienne" sur l'intégralité de l'album. Certains moments sont très réussis ("Make Her Mine", "Shiny & New", "Green Eyed Love"), d'autres sont plus oubliables mais l'ensemble est très propre. Ce garçon ne cache pas ses inspirations et ses influences, qui vont de Curtis Mayfield à Isaac Hayes en passant par Marvin Gaye, transpirent des quatre coins du disque.

Nous avons donc une fois de plus un disque rétro-soul face à nous. Pas la peine d'éructer une énième diatribe contre cette mode devenue agaçante, mais il s'avère dommage que ce premier essai soit une figure imposée plus qu'un exercice libre. Néanmoins, dans ce qui est désormais une niche, l'album de Mayer Hawthorne arrive à sortir du lot. Il faut dire que se faire produire par les petites mains de Stones Throw, ça assure une musicalité en béton: si le label californien est en parte de vitesse en matière de hip hop, il reste connu pour sa grande connaissance des musiques d'antan.

Et d'antan, c'est bien de ça qu'il s'agit tout le long de A Strange Arrangement. Mayer Hawthorne nous propose un univers envoûtant de soul 60's. Son grain de voix est correct, la production est, dans l'ensemble, brillante, et ce n'est déjà pas mal pour celui que beaucoup voyaient comme un buzz éphémère. L'album est solide, il mérite un certain nombre d'écoutes mais on pourra encore rester circonspect sur la durée de vie de tous ces artistes qui font leur beurre sur l'éternel "c'était mieux avant".