Voyage Select, ou quand les (bonnes) agences de booking font leur part du travail dans la crise

Voyage Select, ou quand les (bonnes) agences de booking font leur part du travail dans la crise

par Jeff  |   le 31-03-2020

Quand on pense à la crise qui touche actuellement le secteur musical, on pense au premier chef aux artistes, et c'est bien normal. On pense ensuite aux salles, aux clubs ou aux festivals qui les accueillent, et ça l'est tout autant.

On pense par contre moins aux agences de booking qui font en sorte que les artistes que l'on aime se produisent dans des lieux que l'on aime tout autant. Pourtant, elles aussi, comme tous les autres maillons de la chaîne, sont durement touchées et souffrent de cette même incertitude qui, jour après jour, repousse un peu plus le retour à une certaine forme de normalité - franchement qui pense encore qu'on va aller faire les zouaves en festival cet été comme si de rien n'était?

Il en va des agences de booking comme des artistes : il y a des gros et des petits. Voyage Select, ce n'est certes pas Live Nation, qui survivra à la baisse de 25% du cours de son action en un mois, mais ce n'est pas rien non plus, puisque c'est une agence qui gère les intérêts de DJs que l'on aime tous ici : de Dollkraut au Tom Trago en passant par Cinnamman, D.K. ou Interstellar Funk. Des noms qui renvoient principalement aux Pays-Bas, et c'est bien normal, l'agence  est basée à Amsterdam. Histoire de participer à l'effort de guerre, tous les artistes de Voyage Select (ou presque) ont donné un titre inédit à une compilation en vente sur Bandcamp au prix de 9,99 euros. On est dans quelque chose qui alterne entre la house finaude, l'ambiant détendue du slip, la minimale pas plan-plan et le délicieusement weird, et qui est surtout tout à fait digne de votre porte-monnaie.