Un nouveau (mais trop rare) réveil au doux son de Kokoroko

Un nouveau (mais trop rare) réveil au doux son de Kokoroko

par Émile  |   le 13-11-2020

Après tant d'années de succès critique et commercial, on ne peut plus raisonnablement dire que le UK jazz est une simple vague. Sans parler de raz-de-marée, le genre s'est renouvelé pour s'imposer en profondeur dans le paysage musical contemporain. Mais pour que cela fonctionne véritablement, il faut des groupes capables de tenir la distance.

Même si on n'en manque pas, on attend toujours de voir Kokoroko jouer un rôle moteur dans le feu londonien. Et pour l'instant, le moins qu'on puisse dire, c'est que le groupe fait lentement monter la pression. Un EP en 2018, un single en février, et un autre cette semaine.

Après "Carry On", c'est "Baba Ayoola" qui montre la voie de la maturation du groupe, décidément de plus en plus à l'aise avec son extraordinaire recette mélangeant avec classe jazz, afrobeat, musique malienne et toute une ribambelle d'autres influences.

Kokoroko sera le 28 janvier à l'Ancienne Belgique de Bruxelles et le 6 février à La-Roche-Sur-Yon. 2021 par contre.