Tame Impala s'enfonce un peu plus dans la mélasse

Tame Impala s'enfonce un peu plus dans la mélasse

par Pierre  |  le 06-03-2018

Le problème, dès qu'on ose toucher à Tame Impala, c'est qu'on s'en prend facilement plein la gueule. Pourtant, si Currents avait pas mal dérouté une fanbase solidement bâtie sur Innerspeaker et Lonerism, il laissait surtout entrevoir un souci bien plus important qu'un album un brin décevant: Tame Impala y initiait sa bascule du côté obscur.

Et autant dire que les quelques audacieux ayant déjà eu les tripes d'émettre quelques réserves et d'entrevoir la déchéance d'un groupe jusqu'alors absolument fantastique vont se sentir bien visionnaires à l'écoute du nouveau titre partagé par le groupe. Car il était évident que la bande de Kevin Parker dévoilait au fur et à mesure de ses parutions un intérêt tout particulier pour un versant plus populaire (pour ne pas dire putassier) de sa musique, jusqu'à aboutir à cette horreur, "My Life".

Fruit de la collaboration entre les Australiens et le producteur ZHU, "My Life" n'est autre qu'un plongeon tête la première dans une grosse bouillasse house / EDM ponctuée d'effets hyper prévisibles, où la seule audace consiste à entuber le son pour mieux le relâcher quelques instants plus tard. Un titre qu'on relègue donc volontiers au fond de la fosse sceptique, tant Tame Impala semble avoir vendu son âme - et son génie.

Et pour tous ceux ayant rangé leur sens critique tout au fond du placard et qui verront dans ce "My Life" un nouveau tube sur lequel agiter leur croupe ce printemps, on leur conseille de poncer les playlists "Délicieuse Musique" ou "The Sound You Need", ça devrait leur plaire.