Sur le premier extrait de son nouvel album, Sunareht envoie nos guiboles danser dans l'hyperespace

Sur le premier extrait de son nouvel album, Sunareht envoie nos guiboles danser dans l'hyperespace

par Aurélien  |   le 22-02-2021

À la sortie de son deuxième EP Sagas, on vous avait dit tout le bien qu'on pensait de Sunareht, le créateur de supernovas du collectif Paradoxe Club. Plutôt discret depuis, le Parisien a fait son grand retour dans nos timelines cette semaine en annonçant la parution d'Amorama le 19 mars prochain, avec un artwork fou signé Manuel Moreno Cortes et surtout un premier extrait, "Party Soundtrack Generator" qui l'est tout autant.

Et là attention nos trentenaires sûrs : ça évoque autant Surkin et Lorenzo Senni que The Field, ça sonne comme de l'Eurodance des années 3000 passée au broyeur, et c'est d'une efficacité telle que quand ça part, on à l'impression que le beat nous prend à la gorge pour ne la lâcher que quatre minutes plus tard. Bref un passage à tabac dans les règles de l'art.