Stones Throw parie sur la Hollande et signe Benny Sings

Stones Throw parie sur la Hollande et signe Benny Sings

par Jeff  |   le 14-11-2018

On vous le répète assez souvent : Stones Throw Records n'a peut-être plus la street cred d'antan, quand le label écrivait les plus belles pages de l'histoire du rap alternatif, mais reste une maison dont le travail mérite encore respect et attention.

Ainsi, il y a quelques semaines, on avait notamment droit à un projet collaboratif tout à fait correct entre le MC Homeboy Sandman et le producteur Edan (ça s'appelle Humble Pi et ça s'écoute ici). Et aujourd'hui, on peut vous reparler de la maison fondée par Peanut Butter Wolf à l'occasion de la signature sur le label de Benny Sings.

Si le nom ne vous dit rien, il faut savoir que l'Amstellodamois est une figure bien connue de la scène musicale hollandaise, qu'on pourrait décrire comme un immense fan de soul qui a doucement évolué vers un croisement entre Phoenix et Chromeo - la preuve en musique. C'est aussi un artiste qui est dans les petits papiers de Lefto, Gilles Peterson ou des programmateurs de Radio Nova, et qui a eu la chance d'ouvrir sur la tournée européenne de Mayer Hawthorne. Normalement, vous y voyez déjà plus clair, non?

Bref, à l'occasion de sa signature sur Stones Throw, Benny Sings s'est dit qu'il fallait marquer le coup. C'est pourquoi il s'est fendu d'une cover vraiment pas dégueulasse du tubesque "Passionfruit" de Drake. Vu la popularité de l'original, on peut dire que le pari était assez risqué. Pourtant, la version de Benny Sings, délicieusement slacker, réussit le petit exploit de ressembler à l'original sans exister autrement que sous assistance respiratoire. 

Des fois que vous découvririez le bonhomme, on vous laisse avec le stream intégral de son dernier album en date, STUDIO, sorti en 2015.