Sous le regard bienveillant de Mike WiLL Made It, Two-9 prépare l'invasion

Sous le regard bienveillant de Mike WiLL Made It, Two-9 prépare l'invasion

par Aurélien  |   le 23-01-2017

Finalement, l'entreprise Eardruma chapeautée par cet infatigable MikeWiLLMadeIt commence à prendre une belle ampleur. Avec le temps elle a su développer une économie pérenne grâce au succès de Rae Sremmurd et développer son créneau en générant assez de dollars pour permettre au producteur de signer d'autres futures têtes d'affiches. 

L'an dernier par exemple, Eearz s'était offert une exposition pas dégueulasse sur le label, en dégainant les deux volumes de Eearz To The Streets. Encore inconnu, le MC a montré qu'il a de beaux arguments à faire valoir et notamment un flow quelque part entre la diction désarticulée de Quavo et l'intonation, plus carnassière, de Freddie Gibbs. Deux albums grondants, qui manquaient de structure mais qui sentaient suffisamment le souffre et le gangsterism pour espérer truster un jour le créneau d'un Pusha T actuellement indéboulonnable.

Preuve en tout cas que le parrainage de Michael Williams a aujourd'hui son poids dans l'industrie : fin 2016, Eearz a signé chez Interscope pour la coquette somme de 6,5 millions de dollars. Pas mal pour un mec dont les vues sur Youtube ne crèvent pas le plafond. Comprenez par là que malgré tout son talent, aucun de ses singles n'a fait une percée suffisamment héroïque dans les clubs d'Atlanta pour exploser le million de vues.

Mais en marge du charismatique rookie d'Atlanta, il y a tout un collectif dont on n'en pouvait plus d'attendre le retour : souvenez-vous, c'était dans notre Hood Therapy de l'été 2015. On vous parlait du BFRFRVR des incroyables Two-9, une mixtape qui avait la gueule d'un tout bon album, avec une vraie variété dans le choix de ses prod et qui rappelait plus le rap drogué des Flatbush Zombies que n'importe quelle autre signature de la structure de MikeWiLL. Et bien sachez qu'on est très heureux de pouvoir reparler d'eux en ce début janvier, puisque FRVR, leur premier "vrai" album (si ça voulait dire quoique ce soit aujourd'hui) sortira le 9 février prochain. Ici, on accueille la nouvelle avec de gros cris de joie.

Et puisqu'une annonce de projet n'est rien sans un bon single des familles, c'est "Rackades" qui arrive en éclaireur. Un banger vicelard et mental, sans trop de bousculades mais qui remplit parfaitement le cahier des charges de chez Eardrumma : on est à la croisée exacte des chemins entre les refrains de Slim Jxmmi et les escapades solo de Jace parues l'an dernier - rien d'anormal à cela, puisqu'il est la tête du groupe. Si ça reste efficace donc, on demeure impatients de voir ce que la fine équipe nous a réservé, parce que mine de rien on a du mal à prédire ce qui nous attend à la lumière de ce seul titre. Mais vous avez compris, on y croit très fort.