Rich Chigga, ou quand une grosse blague casse les internets et les codes de la trap

Rich Chigga, ou quand une grosse blague casse les internets et les codes de la trap

par Ruben  |   le 02-03-2016

Six mois après qu'un jeune blanc bec du nom de Slim Jesus a cassé internet avec son "Drill Time" où flingues en plastoc et billet de 1$ volaient de tous les côtés, on se retrouve aujourd'hui avec un nouveau phénomène qui risque de secouer quelques timelines.

Rich Chigga est le nom. "Dat $tick" est le son. Contrairement à Slim Jesus, la question de la crédibilité du bonhomme ne se pose pas: tout est une énorme blague. Equipé d'un sac banane, de son plus beau polo rose et d'une bouteille de cognac, le jeune indonésien (connu pour balancer des Vines à tout va) revisite avec humour les codes de la drill - dérivé de la trap popularisé à Chicago par Chief Keef, Lil Durk, Lil Reese et compagnie.

Seulement voila: le son de Rich Chigga se veut plus efficace que ce qu'on entend sur pas mal de mixtapes balancées quotidiennement sur Datpiff. En effet, si on se limite à l'audio, "Dat $tick"  est diablement bien calibré et se situe quelque part entre le "Glitta" de Tyga et le "Multiply" d'A$AP Rocky. Se propageant déjà à toute vitesse sur les différents sites spécialisés, la belle vanne de Rich Chigga risque de faire beaucoup parler d'elle ses prochaines semaines - avant que le bonhomme ne replonge sagement dans les sombres abysses de l'oubli, soulignons-le.

Mais en attendant le moment inévitable du désintérêt total, Rich Chigga continue d'accumuler des vues et de buzzer avec des punchlines du style "you don't wanna fuck with a chigga like me". Bref, du grand n'importe quoi qu'internet va adopter à bras ouverts.