Retour gagnant pour Will Haven, groupe sous-estimé et accessoirement BFF des Deftones

Retour gagnant pour Will Haven, groupe sous-estimé et accessoirement BFF des Deftones

par Alex  |   le 12-02-2018

Retour en arrière. C'est en 1995 que se forme Will Haven, jeune groupe débarqué de la banlieue de Sacramento. Deux ans et quelques tournées en compagnie des Beastie Boys ou Earth Crisis plus tard, sort El Diablo, un premier album parfaitement maitrisé aux relents noise, hardcore, sludge et metal. S'en suit une consécration rapide et 4 ans de tournées aux côtés des Deftones, de Limp Bizkit ou de Fear Factory, puis quelques changements de line-up. Après deux nouveaux albums honnêtes mais moins réussis, WHVN et (surtout) Carpe Diem, le groupe annonce sa séparation en 2003.

Deux années s'écoulent avant que Grady Avenell et Jeff Irwin, respectivement chanteur et guitariste, ne s'accordent pour relancer la machine pour quelques concerts. Il faudra toutefois attendre 2007 pour voir débarquer The Hierophant (avec cette fois Jeff Jaworski, ami de longue date du groupe, au chant) puis 2011 pour entendre Voir Dire, deux albums qui clairement n'auront pas pas permis au groupe de retrouver la magie d'antan.

Cette semaine et trois ans après un EP passé quelque peu inaperçu, le groupe tente donc un nouveau retour avec "El Sol", morceau plutôt efficace et qui a le mérite de confirmer que le son du groupe de Sacramento se reconnait toujours aussi rapidement. Ce titre qui conclura leur nouvel album Muerte (sortie le 23/03) compte surtout la participation de Stephen Carpenter, ami de longue date du groupe et guitariste des Deftones avec lesquels Will Haven avait déjà eu l'occasion de nous rendre visite en Belgique. C'était en 2007 aux Halles de Schaerbeek et tout ceci ne nous rajeunit pas vraiment.

01. Hewed With the Brand 
02. Winds of Change 
03. Kinney 
04. The Son 
05. 43 
06. No Escape (feat. Mike Scheidt of YOB)
07. Unit K 
08. Ladwig No. 949
09. Bootstraps 
10. Now in the Ashes
11. El Sol (feat. Stephen Carpenter)