Raekwon continue de sortir des disques, mais visiblement tout le monde (ou presque) s'en fout

par Jeff  |  le 16-02-2017

Si vous êtes comme la majorité des consommateurs de rap US, ce soir vous allez écouter un stream ou un leak du nouveau Future, qui sort officiellement demain. Mais comme y'a pas que Fewtch' dans la vie, on a envie de vous parler de Raekwon, qui continue de sortir des disques dans une certaine indifférence.

En même temps c'est un peu de sa faute aussi. Si on avait beaucoup aimé la suite de Only Built 4 Cuban Linx... en 2007, la pente est depuis bien savonneuse et on sait qu'il en faudra beaucoup pour qu'on jette une oreille attentive à son prochain album, The Wild. Surtout que le premier single produit par J.U.S.T.I.C.E. League, sans être inécoutable, rentre par une oreille pour sortir par l'autre. Entre une production qui en fait un peu trop, un refrain chanté qui n'apporte pas grand chose et un G-Eazy qui fait vraiment de son mieux pour rapper comme Drake, on a du mal à trouver des raisons d'aimer d'amour ce "Purple Brick Road". 

Heureusement, le premier extrait du disque sorti au début du mois était un peu plus engageant. Comme on ne vous en a pas parlé à ce moment-là, on vous refile le clip de ce "This Is What It Comes Too" qui va plaire à tous les trentenaires qui nous lisent et qui ne comprennent pas pourquoi des gens prennent du plaisir à écouter Booba ou PNL.