Que vaut vraiment la cuvée 2017 des XXL Freshmen?

Que vaut vraiment la cuvée 2017 des XXL Freshmen?

par Ruben  |   le 21-06-2017

Pour un rookie, être élu Freshman of the Year par le magazine XXL est probablement le meilleur tremplin vers la gloire et la fortune. Au travers d'interviews, de freestyles et de cyphers exclusifs traditionnellement relayés par l'ensemble des plateformes spécialisées, les 10 up and coming MC's profitent temporairement d'une exposition médiatique sans commune mesure. Et si de notre côté on accorde une vraie crédibilité à la liste annuelle du mythique magazine new-yorkais, c'est parce qu'on approuve globalement les choix des rédacteurs  - pour preuve, l'an dernier la sélection était composée de Desiigner, Dave East, Denzel Curry, Anderson .Paak, G Herbo, Lil Uzi Vert, Lil Dicky, Lil Yachty, Kodak Black et 21 Savage, soit des artistes qui nous ont tous fait vibrer à des degrés divers d'excitation en 2016.

Pour cette 10ème édition, on a donc décidé d'accorder un peu d'attention à la promotion 2017 et d'attribuer à chaque rookie un "pourcentage de réussite" totalement subjectif (et injuste) qui reflète notre vision de leur potentiel et leur habilité à laisser une véritable empreinte sur le hip-hop de ces prochaines années.

A Boogie Wit Da Hoodie (21 ans, New-York) / potentiel: 70%

En 2016, Artist J. Dubose aka A Boogie Wit Da Hoodie décroche son premier succès avec le lilyachtyesque "My Shit". Des dizaines de millions de vues sur Youtube plus tard (notamment grâce à des titres comme "Drowning" ou "Still Think About You"), son rap décomplexé lui a permis de se rapprocher de Zaytoven pour un projet à quatre mains prévu pour cet été. Du coup, on suspecte le New-Yorkais d'avoir encore quelques gros hits dans sa besace.

Playboi Carti (20 ans, Atlanta) / potentiel: 20%

Porte-étendard du mumble rap, Playboi Carti est le digne héritier d'une lignée de MC's originaires d'Atlanta se distinguant par des lyrics souvent incompréhensibles et incohérents (bonjour Young Thug, coucou Future). Le soucis majeur de Playboi Carti, c'est qu'il se positionne dans un héritage plutôt que de s'en distinguer. A l'image de son single "Magnolia" qui peine à se faire une place au soleil devant le monstrueux "XO Tour Llif3" de Lil Uzi Vert, il sera compliqué pour Playboi Carti d'exister dans l'ombre des grand frères. Et malheureusement, sa première mixtape sortie en avril dernier nous confirme qu'il n'aura probablement pas assez de coffre pour se démarquer et vraiment exister sur une scène où les ATLiens ne manquent pas.

MadeinTYO (25 ans, Atlanta) / potentiel: 30%

Pour MadeinTYO, le constat est plutôt similaire. Car même si son LP Thank You, Mr. Tokyo nous avait plutôt enchanté l’an dernier et que, sur ces derniers mois, il est parvenu à poser des couplets aux côtés de grosses pointures comme A$AP Rocky, on doute tout de même de la capacité du natif d'Atlanta a suffisamment renouveler sa discographie pour rester pertinent et devenir une véritable icône du double H à l’image de Young Thug qui, malgré quelques médiocrités, parvient toujours à surprendre - la preuve avec Beautiful Thugger Girls sorti la semaine dernière.

Kyle (24 ans, L.A.) / potentiel: 90%

Actif depuis 2010, Kyle a déjà deux albums studios à son actif dont le sympathique Smyle sorti en octobre 2015. Avec des titres comme « Really ? Yeah ! » et « Remember Me », Kyle proposait déjà un rap bigarré qui ne demandait qu’à toucher un plus large public. Pour y parvenir, le rappeur devra néanmoins se détacher du hit qui l’a réellement fait connaître – « iSpy » – sur lequel l’empreinte de Lil Yachty est bien trop flagrante et efface totalement la personnalité du Californien. On préfèrera donc largement un « Doubt It » qui révèle vraiment tout son potentiel - et certaines similitudes vocales avec un certain Drake.

Kamaiyah (22 ans, Oakland) / potentiel: 50%

Seule représentante de la gent féminine dans la promotion 2017, Kamaiyah a surement plus de couilles que l’ensemble des 9 autres MC's cités dans cet article. Ayant grandi dans les quartiers chauds d’Oakland, la Californienne adopte sans forcer le style crapuleux des emcees du coin comme YG - qui l’a d’ailleurs signé sur son label. En 2016, Kamaiyah se fait remarquer grâce à « How Does It Feel », confirme son talent avec l'album A Good Night In The Ghetto puis touche le gros lot en posant un couplet sur le « Why You Always Hatin’ » de YG et Drake. Fortement inspirée par TLC, Missy Elliot et Aaliyah, il lui manque probablement cette rencontre avec un producteur innovant qui renversera la vapeur et permettra à la tigresse de prendre plus de risques – car malheureusement son flow nasillard et l’enchaînement des beats à la DJ Mustard peuvent devenir un poil lassants.

Kap G (22 ans, Atlanta) / potentiel: 70%

Est-ce qu’une seule session studio avec Pharrell Williams peut changer un artiste ? En tout cas, depuis qu’il a passé du temps avec la légende Skateboy P, le style décalé de Kap G fait mouche, comme en atteste la popularité de sa mixtape SupaJefe. Et avec des clips délirants comme « Freakin & Geekin » ou encore une alchimie bien mongolo avec Young Thug sur « Don’t Need Em », il est fort probable que le rappeur aux origines mexicaines devienne rapidement un visage bien présent dans vos timelines.

Aminé (23 ans, Portland) / potentiel: 80%

"J'voulais qu'tu portes mon nom" chantait Amine en 2005. Et contre toute attente, les souhaits du chanteur de Raï'N'B furent exaucés une décennie plus tard quand un jeune homme nommé Adam Aminé Daniel décida d’utiliser son deuxième prénom comme nom de scène. Blague à part, Aminé est peut-être bien le candidat le plus prometteur de la promotion 2017 : capable de sereinement pousser la chansonnette pour VEVO ou de péter un plomb dans le clip de « REDMERCEDES » - qui rappelle d'ailleurs la métamorphose de Tyler The Creator dans les étranges visuels de « Buffalo » -, le rappeur de Portland se positionne comme un joyeux mélange entre D.R.A.M. et Chance The Rapper, deux MC's à qui tout réussit ces derniers temps.

Ugly God (20 ans, Houston) / potentiel: 10%

Avec la présence désormais bien établie de gars comme Lil Yachty, Lil Uzi Vert ou D.R.A.M. , on a vraiment l’impression qu’Ugly God arrive un peu après la bataille. Néanmoins, si vous avez apprécié les visuels hallucinants de « 1NIGHT », on vous propose de découvrir le dernier clip du Texan qui dévoile tout le potentiel comique du bonhomme.

Pnb Rock (25 ans, Philadelphie) / potentiel: 80%

Le style musical de Rakim Allen n'est pas sans rappeler les discographies de Ro James, Bryson Tiller et Tory Lanez. Avec ce timbre de voix autotuné on point et ce look de gendre idéal, Pnb Rock va avoir autant de succès dans les charts qu'auprès de la gent féminine.

XXXtentacion (19 ans, Miami) / potentiel: 100%

XXXtentacion a sans aucun doute le plus gros potentiel des 10 nominés de la promotion 2017. Avec sa première tape commerciale Revenge, le rappeur floridien propose quelque chose de totalement inédit et décalé ce qui fait de lui la star incontestée de cette sélection - il suffit d’écouter le magnifique « Slipknot », l’énergique « Lookin At Me », le poignant « Garette's Revenge » et d’enchainer sur l’immense défouloir qu’est « RIP Roach » pour se faire une idée du talent infini de Jahseh Onfroy. Malheureusement, son passé tumultueux le rattrape sans cesse et les allers-retours en zonzon ralentissent sa progression. Et si par malheur il ne parvenait pas à régler ses nombreux soucis avec la maréchaussée, on souhaite honnêtement qu'il nous fasse une Gucci Mane et qu'il parvienne à balancer des tapes depuis la case prison car, de notre côté, on espère pouvoir écouter encore beaucoup de XXXtentacion dans le futur.

Pour découvrir les contenus exclusifs sur ces 10 artistes, on vous renvoie vers le site officiel de XXL.