QLF : que la francophonie. L'observatoire du rap (en) français, #5

par Jeff  |  le 08-07-2017
 qlf

À intervalles très réguliers (on espère toutes les 2 ou 3 semaines), GMD va vous servir le meilleur du rap (en) français. Le pire aussi parfois. 10 titres, 10 clips, 10 courts textes pour résumer le bail. 

Lucio Bukowski & Nikkfurie – Aquagym

La moitié de la Caution collabore peu avec les autres rappeurs. Mais quand elle le fait, c'est pour la bonne cause. Ici, c'est pour faire sortir Lucio Bukowski de ses habituels terrains de jeu intello, et renouer avec les productions saturées d'une époque où Mr Flash et Tepr produisaient encore de belles choses. Délicieusement anachronique.

Krisy – Aucune émotion

Tandis que Jay-Z chante « what good is a menage a trois when you have a soulmate ? » sur son dernier disque, Krisy s'autorise a faire du sale et d'oublier sa Marie-Hélène le temps d'un soir. Sur « Aucune émotion », il se trouve seul derrière le bar face à trois petites qui lui donnent son numéro, et laisse parler ses instincts animaux. Un titre forcément loin des atmosphères rosées de Paradis d'Amour, mais qui nous rappelle que De La Fuentes est définitivement le schyzo le plus cool du rap belge. 

Lomepal – Yeux disent

En 2017, le rap entretient des rapports de plus en plus forts avec la chanson française, et nous prouve que cette idylle pas si surprenante que ça a de belles choses à offrir : le dernier exemple en date est signé Lomepal, qui après une poignée d'EPs soufflant le chaud et le froid, s'offre une vraie bonne raison de s'écouter son premier disque. « Yeux disent » a les épaules d'un grand single, jamais très loin du côté fleur bleue de Julien Doré.

Reef – Stop

On connaît très mal Reef. On ne sait pas qui il est, quel est son passif et encore moins quel sera son futur. Tout ce qu'on sait pour l'instant, c'est que sur "Stop", il se passe quelque chose de très sérieux, car c'est à la fois brillamment funky et ghetto à souhait.

Grems - 林檎 EP

C'est en octobre que Grems va sortir son premier vrai album depuis 2013. Et si c'est du niveau de son dernier EP, on va prendre cher. D'ici là, le MC a condensé dans un clip ce défilé de punchlines et de flows mitraillettes. Grems reste et restera probablement le MC le plus sous-estimé de France.

Jok'Air – Cigarette (feat. Serge Gainzbeur)

On adore les belles coïncidences, alors en voici une: il y a quelques mois, Hyacinthe nous confiait en interview que pour lui Jok'Air était la nouvelle Vanessa Paradis. Or, en 1990, le deuxième album de Vanessa Paradis, Variations sur le même t'aime, était entièrement écrit par Serge Gainsbourg. Rien de bien surprenant donc si, trente ans plus tard, Jok'Air fait alliance le temps d'un titre avec l'autoproclamé Serge Gainzbeur, que l'on connaît mieux sous le nom d'Alkpote, le temps d'une ode à Philip Morris. Surtout que, pour le coup, ils forment tous les deux un chouette tandem (vous l'avez ?).

Lacrim – Oh bah oui (feat. Booba)

On a tout à fait le droit de ne pas aimer Lacrim, et Booba. En fait, on n'a même plus besoin de les aimer : on a appris à composer avec eux, et ils font partie de notre quotidien comme ce collègue qu'on peut pas encadrer mais à qui on s'oblige à un minimum de politesse. On se doutait bien que la paire finirait par sortir un morceau. Et le constat est implacable sur "Oh Bah Oui" : la réunion de ces deux mâles alpha, toujours au sommet de leur art lorsqu'il s'agit de faire du sale sur l'instrumentale, fait des étincelles. 

Siboy -  Mobali (feat. Benash & Damso)

On a au moins une bonne raison d'attendre chaque nouveau projet du 92i : le quart d'heure africain qu'ils s'imposent. Sur Ipséité, Damso nous avait démontré toute son habilité à calmer le jeu, et à virer introspectif sur quelques balades sous le soleil de Kinshasa. Sur Spécial, Siboy marche sur les pas du belge et l'invite même à faire un peu de coupé-décalé en compagnie de Benash, A chacun son « Validée ».

SCH – Mac 11

D'accord, SCH a encore sorti une très bonne moitié d'album, et on aimerait bien qu'il se sorte un peu les doigts du cul. Mais chaque nouveau projet est aussi l'occasion de faire vivre son personnage à travers nos rétines. Et a ce petit jeu, le scélérat des quartiers nord de Marseille tape fort avec un nouvel visuel de folie, cette fois-ci pour le titre « Mac 11 », qui nous donnerait presque envie de le voir endosser un rôle de mafieux dans la prochaine saison de Gomorra.

Hyacinthe - Sarah

Troisième single, et troisième raison d'attendre beaucoup de belles choses du nouveau Hyacinthe. Après sa tempête gabber et son échappée dans les paradis blancs avec Jok'Air, le sale gosse à la peau abîmée revient pour faire ce qu'il sait faire de mieux, c'est à dire parler de sa meuf et de ses excès. « Sarah », c'est un peu Benjamin Biolay qui s'incruste chez PNL : c'est quelque chose qu'on ne voyait pas arriver, même si ça devait bien finir par arriver un jour. Du coup, on est contents que Hyacinthe se soit chargé de faire les liens.