QLF : Que la francophonie. L'observatoire du rap en français #19

QLF : Que la francophonie. L'observatoire du rap en français #19

par Aurélien  |   le 09-11-2018
 qlf

À intervalles réguliers, GMD vous sert le meilleur du rap (en) français. Le pire aussi parfois. 10 titres, 10 courts textes pour résumer le bail. 

Scylla & Sofiane Pamart - Clope sur la lune (feat. Isha)

En 2014, Sameer Ahmad entonnait "J'ai pris la lune pour m'asseoir, le soleil comme allume-cigare". Quatre ans plus tard, Scylla embarque avec Isha dans une fusée direction l'astre lunaire pour essayer de mettre en pratique la métaphore du rappeur de Montpellier. Avec le piano de Sofiane Pamart pour les guider, les deux Belges exécutent leurs couplets respectifs avec un mélange de nonchalance et d'humilité qui donne toute la valeur ajoutée à ce beau morceau de bravoure. Comme quoi, il a raison Isha : le rap mérite d'être aux Beaux-Arts.

Biffty - Gros Bisous

Ce qui est bien avec Biffty, c'est qu'on ne s'attend jamais à ce qu'il vienne transformer le paysage hip-hop. Tel un Balou sous taz, le type a le goût des choses simples : un gros kick et des guitares à la Beastie Boys, la folie de la tournée et une jolie piqûre de rappel de la claque qu'on s'était prise à Dour. Allez, longue vie aux souyons et gros bisous à tous les chtars.

Souldia - Devil en l'air

Avec ses face tats et ses références vaguement hard rock, le Québécois Souldia cristallise à peu près tout ce qu'on ne veut plus jamais voir dans le rap. Pourtant sur "Devil en l'air", celui qui avait brillé aux côtés de ses compatriotes d'Alaclair Ensemble sur "FLX" emprunte les inflexions pop de Post Malone pour créer un improbable banger, entre rap français et hair metal, le tout porté par un visuel digne de nos meilleurs films de série Z. À la fois dégoûtant et fascinant.



7 Jaws - Shadowboxing

Sur le clip de "Shadow Boxing", 7 Jaws entremêle une esthétique de furyo type Takashi Miike à une furieuse envie d'évasion type Gus van Sant sur Under the bridge. Cette imagerie très chiadée souligne assez bien l'ambition qu'a le rappeur de Sarrebourg de se démarquer de ses confrères. Son rap, très invectivant et insolent, s'occupe de confirmer ces envies. De bonnes raisons d'aller écouter Steam House, un EP aussi riche en couleur que le visuel ci-dessous.

Axe du Mal - Grand Rayon

"La recette est simple : du fromage, du lard, de la bière, 2-3 tocards". Preuve que la Suisse a un peu plus à nous offrir que les chouettes gars de la SuperWak Clique, le "bruit faiseur" Monsieur Connard à monté l'équivalent rap helvète des Avengers : Anklature, Zippy et Idal viennent tous, à leur manière, briller sur la composition emo-trap du mystérieux gourou. L'Axe du Mal ouvre des tunnels à travers le temps et parvient à évoquer à la fois La Rumeur, Odd Future ou les Québécois de Dead Obies. Le plus beau dans tout ça c'est que l'ensemble de leur EP Grand Rayon, sorti le mois dernier, est de la même teneur que ce "single" - même si le mot n'a jamais été aussi mal employé - éponyme.



Lyonzon x 667 - 669

Bah ouais, c'est de notoriété publique que Lyon pèse autant dans le rap que Gérard Collomb dans un combat de MMA. Mais ça pourrait bien changer si les collectifs lyonnais continuent à se bouger. Dernier événement en date, la grosse réunion entre le 667 et les ultra-productifs Lyonzon sur le terrain de basket de la Guillotière. Pour un NRM toujours chaud sur les prods glauques et percussives et quinze mecs qui se passent le micro dans un freestyle des Enfers, ça vaut peut-être le coup de venir dans la capitale des Gaules pour autre chose que l'OL, non ? 

Romeo Elvis - Pogo

On arrive en 2019, et Roméo Elvis n'a toujours pas sorti son premier album solo. Mais pas d'inquiétude : Roméo Johnny Elvis Kiki Van Laeken continue de capitaliser sur Morale 2 et de faire le tour des Zénith de France et de Navarre pour fatiguer des hordes de kids surexcités. C'est en tout cas ce que veut nous dire le clip de "Pogo", sorte de rétrospective de ses meilleurs moments dans les salles de concert. À la question de savoir ce qu'on pense du titre quand on l'écoute sans les images, on admettra volontiers que "Pogo" nous fout de gros frissons de gêne dans le dos - mais c'est sûrement l'aigreur et la trentaine qui causent pour nous.

TripleGo - Iris

La nuit à Montreuil, les chats ne sont pas gris : dans un épais nuage de purple haze, ils se baladent en maillot du Standard de Liège à dos de chameau. "Iris", c'est un apéritif copieux en attendant le retour du duo le plus atypique de Seine-Saint-Denis. Machakil devrait sortir au tout début 2019 sur leur structure Twareg, et inutile de dire qu'on ne tient plus en place.

 

Gringe - Qui Dit Mieux ?

Réunir les Avengers du white trash, quel meilleur apéritif pour annoncer le premier solo de Gringe ? Au casting du premier extrait d'Enfant Lune, rien de moins que son fidèle Caen-père Orelsan, accompagné des diablotins Vald et Suikon Blaz AD. Si sur le papier le résultat a de quoi nous enthousiasmer autant que le casting de "93 Empire", on ressort de cette collaboration avec un sentiment mitigé : cette joyeuse troupe n'est pas à la hauteur d'une telle rencontre au sommet.

Grems - 7 EP Video

Nouvel EP de Grems, nouvelle raison de se dire qu'il n'a vraiment aucune raison valable d'arrêter une nouvelle fois le rap. Michael, si tu nous lis, fais pas le con s'il te plaît.