QLF : Que la francophonie. L'observatoire du rap en français #15

QLF : Que la francophonie. L'observatoire du rap en français #15

par Jeff  |   le 28-06-2018
 qlf

A intervalles réguliers, GMD vous sert le meilleur du rap (en) français. Le pire aussi parfois. 10 titres, 10 courts textes pour résumer le bail. 

PNL - A L'ammoniaque

Dans 10 ou 20 ans, quand on voudra imiter les pire clichés du rap, on ne fera plus yo yo avec les doigts (pour reprendre une phase chère à Orelsan), on se lancera plutôt dans des poses lascives en contemplant l'horizon. En ce mois de juin 2018, les sorties quasi simultanées du nouvel album de Damso et du dernier clip de PNL ont confirmé au moins deux choses: d'une, le débrouillard et les Simbas sont bel et bien les nouvelles étoiles du rap français, volant haut, très haut, au-dessus de la masse des petites vedettes estampillés disque d'or. D'autre part, la prose rap a définitivement changé son fusil d'épaule: elle est passée de la flamboyance et l'arrogance à la noirceur, l'amertume et l'introspection, renvoyant de manière assez surprenante à une certaine indie pop des années 80, voire à la new-wave ou au post-punk. Sur "A l'ammoniaque", nouveau blockbuster du crew QLF, Kim Chapiron revisite l'esthétique des frangins de l'Essonne et, dans les vers d'Ademo et N.O.S, la bicrave continue d'être cette odyssée humaine, chaque jour un peu plus maniérée, mais surtout épique et fascinante. Passionnément. A la folie.

Sameer Ahmad - Sitting Bull

La rareté comme essence. Sameer Ahmad se construit lentement mais sûrement l'une des plus indispensables discographies du rap francophone. La plume toujours tranchante et la rime affutée, le MC de Montpellier sort de sa tanière après deux ans d'absence avec un "Sitting Bull" qui annonce un maxi imminent, accompagné d'un clip VHS à l'image du titre qu'il illustre: plein de cachet, ambitieux et très classe.

Les Alchimistes - SCT

Avec "SCT", on tient notre petit "Despacito" de 2018 à nous - comment ça on est chelous? - et les Alchimistes un premier véritable morceau signature. Pour un été tout en lean, jogging et toison péroxydée.

Slimka - SUPSUP

Oldie but goodie. Oui, on avait oublié de vous parler de cette sucrerie offerte par le trublion de la clique Superwak il y a de ça plusieurs semaines - un éternité dans le grand cirque du rap. Dans la droite lignée de son bondissant No Bad Vol. 2, l'ex mannequin suisse déploie ce qu'il sait faire de mieux : envoyer un gros paquet d'énergie, et un festival de rimes improbables qui fleurissent comme des champignons hallucinogènes.

;

Venlo - Story

Pour Venlo "Bruxelles c’est le bureau, Liège c’est la maison". Aujourd'hui flanqué du producteur Dee Eye, Venlo a fait son écolage dans sa hometown auprès du Hesytap Squad, mais également en tant que backeur du vétéran Convok. Mais avec un titre comme "Story", extrait de l'EP Sang Froid, les choses sont claires: fini de se planquer dans l'ombre des mentors, Venlo a désormais l'obligation de faire grandir son rap emo (mais pas trop) histoire qu'il devienne, soyons fous, notre Lomepal à nous.  

Phasm - De plug Feat. Krimi

Dans le rap belge qui empile les millions de vues sur les réseaux, Phasm a déjà un beau palmarès à son actif, lui à qui on doit notamment le "Tu vas glisser" de Roméo Elvis. Mais à ses heures perdues (et il en a peu), Phasm passe également derrière le micro et continue de creuser le sillon d'un rap énergique, qui doit bouncer à tout prix. Et "De plug", extrait du Dracula EP, c'est le Bruxellois à son meilleur niveau.

JUL - Inspi d'ailleurs

Si Marseille c'est The Wire alors JUL c'est Gucci Mane. Oh wait...

The New Gypsies ft. Sofiane - Bandidos

Sur papier, Sofiane et les New Gypsies ont à peu près autant de choses en commun que Jean-Luc Mélenchon et Donald Trump. Pourtant, il y a un cadre coké dans une major à la recherche de trucs pour ambiancer tous les campings de France qui a pensé que cette collaboration entre des mecs à la recherche de visibilité et un MC qui ne sait vraiment plus quoi faire à la sienne était une bonne idée. On vous laisse juger sur pièce.

Hyacinthe - Saint-Hyacinthe

Ça y est, Hyahya a filé un bon coup de pied au cul de ses fantômes, et il faut admettre que ça lui va plutôt bien. Sur ce titre apaisé et solaire, le Parisien entame sa mue en pop star, et montre que le travail fourni depuis Sur La Route de l'Ammour 2 porte ses fruits. "Saint-Hyacinthe" est aussi la plus belle collaboration à ce jour entre la clique DFHDGB et le réalisateur Nicolas Capus, avec son hommage appuyé à John Carpenter.

Flynt - Joga Bonito

Etrangement, cette coupe du monde en Russie nous as plutôt épargnés en terme de morceaux de rap pourris estampillés foot - ou alors c'est nous qui sommes complètement aux fraises. Quoi qu'il en soit, Flynt s'en tire plutôt bien avec ce "Joga Bonito" subtil et racé. 6 ans après Itinéraire Bis, son dernier album, le vétéran du 18ème confirme de nouveau qu'il est "celui qu'il faut connaître, si tu prétends t'y connaître".