QLF : que la francophonie. L'observatoire du rap en français #13

QLF : que la francophonie. L'observatoire du rap en français #13

par Tariq  |  le 16-03-2018
 qlf

A intervalles réguliers, GMD vous sert le meilleur du rap (en) français. Le pire aussi parfois. 10 titres, 10 courts textes pour résumer le bail. 

Maitre Gims ft. Sofiane  - Loup Garou

Il nous fait le coup à chaque fois: dès qu'il s'apprête à sortir un nouvel album, Maitre Gims fait un petit crochet par la case rap, histoire de montrer que le jeune freestyleur derrière le culte "A 30%" ne s'est pas totalement dilué dans la soupe varietoche. Sur "Loup Garou", il convie le champion du moment de la catégorie: Fianso. Mais Meu-gi a beau déployer tout son arsenal de ninja, il ne peut rien faire contre la hargne en concentré pur du patron de la DZ Mafia. L'auteur de "Bella" est entré dans le cercle et en est ressorti avec des hématomes.

MoïseTheDude - SANS TITRE 

Depuis l'EP Nonchalante N en 2016, on sait que MoïseTheDude est ce spectre errant aux frontières du rap game, et qu'il dépèce et expose les entrailles de l'industrie comme personne. "Moins connu que beaucoup, meilleur que la plupart" ferait une parfaite épitaphe pour le Rick Ross de la région Centre. Keu-dar, son nouvel opus corrosif, sort le 23 mars.

Madrane - Force

En 2017, Niska a fait son entrée dans le gotha du rap en français. En 2018, Madrane, son poto de la grande époque du "Freestyle PSG", fraîchement sorti de prison, vient apporter une touche un peu plus sombre à l'esthétique de l'auteur de "Réseaux". Ici, il dévoile ses meilleurs pas de danse et ses gimmicks les plus énervés. Charos across the world, unissez-vous pour venir donner un peu de force à au lieutenant du commando.

Daejmiy - Au Top

Si vous consultez régulièrement nos QLF, vous connaissez sûrement déjà les ambassadeurs du rap genevois que sont Makala, Di-Meh et Slimka.  Mais la SuperWak Clique ne se résume pas à ce trio de luxe. Sur "Au top", l'affilié Daejmiy dégaine une science du placement assez exceptionnelle, novatrice et entraînante. En plus de refléter parfaitement l'énergie débridée de son collectif, Daejmiy a sans nul doute les mouvements d'épaules les plus stylés de la francophonie actuelle. C'est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup. 

Ninho X MHD - Bénéfice

Sur "Bénéfice", Ninho et MHD se changent en Romulus et Rémus panafricains, et convoquent tout ce que le rap du moment peut avoir d'intéressant: influences des ghettos musiques du monde entier (trap, afrobeats, baile funk), ponts enivrés, boa albinos, bébé tigre et éléphant. Un moment de grâce après lequel on se dit que c'est aux deux Parisiens qu'on aurait dû confier la B.O de Black Panther, plutôt qu'à ce jazzeux pour bohème blanche de Kendrick Lamar.

Freeze Corleone - TX

Loin d’être une nouveauté (paru en septembre 2017), « TX » sonne surtout comme une saine piqure de rappel sur le talent du rappeur du crew 667. Des punchlines ciselées et véloces, des références en pagaille au ballon rond, un beat léger comme un Burger au reblochon, pas de doute le Freeze Corleone nous ressert un son dans la veine du tubesque « Madara ». 2 minutes et 37 secondes de rap infusé à la lean pour nous faire voir la vie en violet.

Alkpote - Trapézistes

« Sous la lampe halogène, je mouille le maillot, mec / J'envoie des hadoken ainsi qu'la mayonnaise / La chatte à Marjolaine et l'anus à Faudel », à la lecture de ces quelques sucreries, doit-on vraiment douter de la forme actuelle d’Alkpote ? Plus rien ne semble arrêter le Grand Aigle en 2018: un album à paraître le 28 avril, la saison 3 des Marches de l’Empereur de haute volée et quelques apparitions pour régaler. "Trapézistes" , premier extrait du nouvel album Inferno rentre donc pleinement dans les plans machiavéliques du MC d’Evry: faire frémir nos anus.

La Main Gauche - Ni le même, Ni un autre

Issu du collectif K2C, légendaire crew qui a officié dans l'underground parisien à la fin des années 90, La Main Gauche est ce fantôme qui a traversé les âges et les tendances. Pourtant, loin d'être nostalgique, le gava du 13ème s'approprie les sonorités du moment avec beaucoup d'élégance. Sur des atmosphères sombres, éthérées ou psychédéliques, il délivre ses considérations philosophiques ; des anti-punchlines qui, une fois entendu, s'impriment au fond de votre boîte crânienne pour ne plus jamais la quitter : "Je te vois marcher sur mes pas, comme si un malheur ne suffisait pas".

Big Budha Cheez - Epicerie Coréenne

Alors que les films sur la mafia essaient de coller au plus près à la vie des vrais gangsters, Big Budha Cheez, eux, essaient de restituer au mieux l'atmosphère d'un film mafieux. Sur "Epicerie Coréenne", dernier extrait clippé de leur deuxième album éponyme, ils proposent un véritable court-métrage, à mi-chemin entre réal' intimiste et blockbuster hollywoodien. Si les textes de Prince Waly sont toujours aussi cryptiques, on reste complètement happés par ses évocations de soirée entre escrocs, entre filles éméchées et ambiance ouatée derrière de lourds rideaux en velours. Une vision de la musique comme artisanat qui fait définitivement de BBC un groupe à part dans le paysage rap actuel.


Shobee, Laylow, Madd - Money Call

A l'écoute de ce morceau, on se dit que la hype autour de la trap marocaine est peut-être justifié. Si on était des FDP, on vous dirait même que "Money Call" est le manifeste du mouvement mipster (muslim + hipster, oui, on sait). Shobee et Madd y sonnent comme des Rae Sremmurd du désert et Laylow devient ce magnifique refourgueur de sandales des plages casablancaises qu'il n'a jamais cessé d'être. Un guide du routard version bando qui fait franchement du bien aux esgourdes.