Pour quelques miettes de Pain-Noir...

Pour quelques miettes de Pain-Noir...

le 12-11-2015

Dans le fin fond d'une France musicale qui en 2015 se résume aux refrains de Maître Gims, aux gitaneries puantes de Kendji Girac et à l'electro-pop mainstream de Christine & The Queens, la résistance s'organise. Aujourd'hui, on va évoquer le travail acharné de quelques folkeux qui aiment convoquer les grands espaces sous les auspices de Neil Young ou Jason Lytle.

On pense en particulier à la scène de Clermont-Ferrand, et notamment à The Delano Orchestra qui opère sous le haut patronage du grand Jean-Louis Murat. On pense aussi et surtout à François-Régis Croisier, qui a publié quelques albums en anglais sous le nom de St. Augustine avant de signer un premier disque en français sous le pseudonyme de Pain-Noir, paru il y a un an en édition vinyle limitée chez Microcultures

Le revoici puisque le tout jeune label TomBoy Lab réédite ce bijou en CD, augmenté de trois morceaux inédits. L'objet de toute beauté (il comprend une carte postale pour chacun des titres) est disponible dès maintenant et préfigure une mini-tournée qui passera par Rennes, Bordeaux et Paris. Si vous êtes amateurs d'une chanson française de qualité dont les têtes de file sont aujourd'hui Bertrand Belin et JP Nataf, on ne saurait trop vous conseiller de jeter une oreille attentive - ou deux - à ce projet.