Pierre Barouh d'honneur

Pierre Barouh d'honneur

par Nicolas F.  |   le 02-11-2020

Inoubliable interprète de Pierre Gauthier et de la chanson « Samba Saravah » au générique de la Palme d’Or 1966 Un Homme et une Femme, Pierre Barouh était en sus l'un des producteurs et paroliers les plus anticonformistes du paysage musical francophone. C’est en effet à lui et à son label Saravah qu’on doit Moshi de Barney Wilen, Comme à la Radio de Brigitte Fontaine, toute une flopée de merveilles signées du Trio Camara, Areski, Mahjun ou Nana Vasconcelos, ainsi que ses propres albums teintés de samba tous aussi touchants les uns que les autres. Soit un horizon très large pour le « plus brésilien des français » comme il aimait se présenter.

Cette ouverture d’esprit, on la retrouve sur son album Le Pollen, un ovni sorti au Japon en 1982 et bientôt réédité par le label suisse WRWTFWW - pour We Release Whatever The Fuck We Want. Le Pollen est un recueil de chansons interprétées par Barouh lui-même, accompagné de nombreux musiciens nippons du haut de l’affiche en ce début des années 80. Parmi eux, on retrouve d’ailleurs le toujours fringuant Ryuichi Sakamoto qui apporte sa patte impressionniste aux arrangements. À la candeur des mots et du chant de Barouh se marie ainsi une touche hybride, à cheval entre le jazz, la fusion, la new wave, la bossa et une douce nostalgie toute française.

Pour l’occasion, WRWTFWW ouvre un véritable stand de merch avec LP, 7’’ bonus et sweats et t-shirts colorés en l’honneur de Saravah et de son illustre slogan : « Il y a des années où l’on a envie de ne rien faire » qui prend aujourd’hui un sens plutôt cocasse. Bref, un bel hommage à Pierre Barouh disparu en 2016.

Le disque sortira le 11/12 et on risque fort de vous en reparler dans In Dust We Trust, notre dossier consacré aux rééditions. En attendant, plusieurs titres sont déjà en écoute sur Bandcamp.