On se contrefoutait du "Old Town Road" de Lil Nas X jusqu'à ce que CupcakKE le remixe

On se contrefoutait du "Old Town Road" de Lil Nas X jusqu'à ce que CupcakKE le remixe

par Jeff  |   le 13-05-2019

Si on en parle moins par chez nous, c'est une autre histoire outre-Atlantique où on tient le carton inattendu de ce premier semestre aux States : sans qu'on comprenne vraiment comment ou pourquoi (Rolling Stone a bien essayé) le "Old Town Road" de Lil Nas X, un gentil banger amalgamant trap et country enchaîne les centaines de millions de vue / écoutes sur les plateformes de streaming, et est en train de devenir un petit phénomène de société.

On ne s'en cache pas : la probabilité que Lil Nas X, tel un O.T. Genasis du "hick hop", disparaisse aussi vite qu'il n'est apparu sur les radars est immense, mais en attendant, tout le monde a son avis sur la question ou y va de son remix. Ce fut le cas de Billy Ray Cyrus (père de Miley et star de la country), de Diplo, et surtout de CupcaKe.

Avec ses rondeurs, sa vulgarité et sa vision très libérée de la (ou plutôt de sa) sexualité, CupcaKke est le genre de vent de fraîcheur qui fait du bien au rap féminin, et fait passer Cardi B pour Christine Boutin - on vous conseille son Eden de l'année dernière pour une décharge d'énergie comparable aux meilleures livraisons de Run The Jewels.

Avec elle, "Old Town Road" est devenu "Old Town Hoe" dans un remix où le seul refrain donne le ton du reste du morceau : le "I'm gonna take my horse to the old town road / I'm gonna ride 'til I can't no more" de l'original devient "I'm gonna take your dick, put it in my hole / I'm gonna ride 'til I can't no more" dans la bouche de CupcaKke. Mais on atteint des sommets d'hilarité et de jouissance avec le clip dudit remix, légèrement NSFW avec des poses lascives, ses Calippo en forme de grosses teubs et ses corn on the cob qui finirait dans des orifices que la bienséance nous interdit de citer ici si le clip n'était pas diffusé sur YouTube.