On a testé pour vous la nouvelle appli pour smartphones de JuL

On a testé pour vous la nouvelle appli pour smartphones de JuL

par Ruben  |   le 04-11-2019
 jul

Avec notre amour prononcé (et totalement assumé) pour le rappeur de la cité Louis-Loucheur, on ne pouvait passer à côté de la publication d’un retour d'expérience approfondi sur la nouvelle application lui étant consacrée - et qui trône d’ailleurs au sommet de l’AppStore depuis sa sortie, bien devant Facebook, Whatsapp et Messenger. Après quelques jours d’utilisation intensive, voici donc notre avis complet sur l’application JuL, le tout selon des critères bien précis :

Ergonomie –  5/10 – La navigation est finalement peu intuitive et somme toute peu originale. Rien dans l’utilisation quotidienne de l’app ne sort de l’ordinaire et on regrette également le manque de contenu exclusif puisque, mis à part des liens vers les réseaux sociaux du rappeur, il n'y a rien de bien nouveau à se mettre sous la dent. On aurait adoré voir un mini-jeu interactif à la Trackmania, dans les rues de Marseille en Y et uniquement avec des cross volés, ou alors un jeu éducatif intitulé "JuL Verne" où l’objectif est de corriger les fautes d’orthographe des récents tweets de JuL.

Design – 3/10 – On a été franchement déçus par l’apparence bien cheap de l’appli - en même temps il faut avoir vu le clip de "On m'appelle l'OVNI" une fois dans sa vie pour comprendre la conception très personnelle qu'a JuL du design. On aurait aimé en prendre plein la vue, voir des transitions originales entre les différentes rubriques – encore une fois, l'idée des cross volés est ici sous-exploitée. On retiendra donc un manque de personnalité apparent dans le design tout de rose et de platine.

Utilité – (1)0/10 – pour tout fan de JuL, l’application reste incontournable. En effet, l’appli balaye l’univers complet du marseillais puisqu’on y retrouve le calendrier des concerts, les derniers portraits de Julien François Alain Mari ou tout simplement le JuL Light, utile pour frimer en boîte ou s’ambiancer sur « JCVD » et « C'est pas des LOL », les deux derniers tubes en date du bonhomme. Enfin, il y a surtout les emojul... non les Julmoji, bref, rien de plus joussif que d’observer la confusion générale après avoir envoyé l’émoji du ‘signe’ sur son groupe WhatsApp familial. Mais le plus problématique dans tout cela, c'est la notification qui apparaît à l'écran lors de l'activation du clavier JuL (sur iPhone du moins) et qui autorise l'app à avoir accès à toute l'historique d'utilisation de votre clavier, et donc à des informations personnelles assez sensibles comme des adresses ou des numéros de compte bancaire, ce qui en fait de facto une app à fuir comme la chaîne YouTube de Heuss L'Enfoiré.

Note Globale : 6/10

Pour conclure cette grande mascarade - et surtout pour calmer les esprits -, il semble primordial de ressortir les dernières lignes de notre chronique de Rien 100 Rien : « entre rap classique, ouverture vers d’autres sonorités, gros featurings pour la radio et une bonne dose d’authenticité d’un type qui bosse en local, tout est réuni pour peut-être (enfin) calmer les tensions qui s’abattent sur lui à chaque commentaire YouTube, parce que, rappelez-en vous bien, quand vous pétez un câble contre JuL, ce n’est pas de lui dont vous parlez, c’est de vous. »

Lien Appli JUL Android : https://bit.ly/2BV8Ich
Lien Appli JUL Apple :
https://apple.co/32WPRtc