Nil Hartman sort du bois avec un mini-album de toute beauté

par Jeff  |  le 03-11-2016

On a forcément un peu de mal à vous parler de Nil Hartman, principalement parce qu'on connaît le bougre, et qu'il a même écrit l'un ou l'autre papier pour Goûte Mes Disques - c'est notamment lui qui s'est payé le Syro d'Aphex Twin.

Alors vous vous en doutez, au moment de poser quelques mots pour vous parler de la sortie (un peu inattendue) son nouveau mini-album, on préfère rester prudents. Et puis on se dit qu'on a une certaine légitimité pour parler de son travail sans passer pour des vendeurs de tapis. Car on a quand même une idée un peu plus claire de tout ce qui a précédé la sortie de ce mini-album. Car on sait que si cet ancienne tête de gondole de la génération fluokids a mis autant de temps à sortir du bois, ce n'est pas par plaisir.

Le chemin a été long, tortueux, difficile. Son sens de la perfection lui aura probablement joué des tours aussi. Mais Nil Hartman est aujourd'hui là, et le seul fait de voir la tronche de ce grand timide sur la pochette d'Ellipses en dit long sur la confiance qu'a désormais la Français dans son travail. On ne va pas vous en dire plus pour le moment, parce que ce mini-album regorge de suffisamment de bonnes idées pour qu'une chronique lui soit consacré. Mais en attendant, vous pouvez déjà écouter et acheter Ellipses sur Bandcamp. C'est en 'name your price', et la manière qu'a le Français d'intégrer ses influences "early Warp / Planet Mu" dans quelques chose de vraiment unique et terriblement personnel est tellement impressionnante que ça mérite bien que vous mettiez la main au portefeuille.