M. Ward, le sublime pour habitude

M. Ward, le sublime pour habitude

par Jeff  |   le 10-12-2019

Dans un monde qui va trop vite pour à peu près tout le monde, il est bon d'aimer des gens comme M. Ward. Avec le guitariste américain, on apprend à appuyer sur pause, à relativiser, et on se laisse envelopper par une musique d'obédience folk, capable d'atteindre des sommets de beauté avec une impressionnante régularité. Et typiquement, le premier extrait de son nouvel album correspond parfaitement à l'image que l'on se fait du gars de l'Oregon, toujours aussi enclin à nous pondre des morceaux qui, malgré leur air de ne pas y toucher, sont de vrais bijoux de production comme le folk n'a pas trop l'habitude d'en pondre.

L'album Migration Stories sortira le 3 avril sur -Anti.