Leyland Kirby réactive The Caretaker pour explorer la démence en musique

Leyland Kirby réactive The Caretaker pour explorer la démence en musique

par Côme  |   le 25-09-2016

On a toujours eu beaucoup d'amour ici pour le travail de Leyland Kirby, comme le montre bien la critique que notre rédacteur en chef adjoint avait écrit pour son Sadly The Future Is No Longer What It Was, avec la note maximale à la clé. Grosse école des fans ici donc, au sens le plus noble du terme.

L'artiste revient aujourd'hui en réactivant son projet The Caretaker, pseudonyme avec lequel il avait par exemple exploré en musique Alzheimer et la perte de mémoire - c'était sur An Empty Bliss Beyond This World.

Cette fois-ci, il s'agit nouveau de questionner la mémoire et sa dégénérescence, Leyland Kirby choisissant de faire sombrer The Caretaker dans la démence. Ce choix artistique (Leyland lui-même va bien, rassurez-vous) sert donc de postulat de base à Everywhere at the end of time, une série de 6 albums qui sortiront sur 3 ans; 6 étapes dans l'oubli et le néant composées à partir de 20 ans de mémoires et qui annonceraient la fin définitive de ce pseudonyme.

Le premier vient de sortir aujourd'hui et les suivants sortiront à chaque mois de mars et de septembre, jusque mars 2019 donc, dans ce qui s'annonce déjà comme une œuvre essentielle.