Les Ardentes: déménagement confirmé

Les Ardentes: déménagement confirmé

par Jeff  |   le 07-05-2015

Alors que cette édition 2015 des Ardentes pourra s'appuyer sur une affiche qu'on n'avait pas connue aussi solide depuis un paquet d'années, (Kendrick Lamar, A$AP Rocky, Metronomy, D'Angelo, Iggy Pop et on en passe), la traditionnelle conférence de presse de cette semaine a surtout été l'occasion pour l'équipe organisatrice de confirmer ce que l'on savait déjà: que cette édition 2015 serait la dernière sur le site actuel de Coronmeuse.

Comme on l'apprend sur le site de La Meuse, qui a assisté à la conférence de presse évoquée plus haut, cela faisait deux ans que ce déménagement se préparait. Voici ce qu'a pu en dire Gaëtan Servais, l'une des chevilles ouvrières de l'organisation du festival: « Depuis sa première édition en 2006, le festival n’a cessé de croître, tant au niveau financier que de son affluence. En moins de dix ans, nous sommes ainsi passés d’un million à quatre millions de budget global et de 25 000 à 76 000 spectateurs. Nous voulons pouvoir continuer à investir dans l’affiche, le confort des artistes et celui des festivaliers. Il était donc temps pour nous de rechercher un nouveau site. Nous sommes en discussion avec les autorités locales pour tenter de trouver un nouveau site sur la commune de Liège. Il devrait idéalement être de 2 fois 20 hectares, ce qui nous permettrait d’aménager les scènes d’un côté et les parkings et le camping de l’autre. Ce n’est évidemment pas chose aisée, mais nous espérons pouvoir annoncer où se déroulera l’édition 2016 lors de la dernière journée du cru 2015. » 

Des champs et des espaces capables d'accueillir un festival comme Les Ardentes, ce n'est pas ce qui manque en région liégeoise. Par contre, on imagine qu'il va être compliqué de trouver un site aussi central que le Parc Astrid, qui était quand même l'un des gros arguments en faveur de l'évènement. Et on imagine qu'il n'y en aura pas beaucoup pour regretter l'étroitesse de la route des saveurs ou l'acoustique absolument désastreuse du HF6, qui nous a pourri quelques concerts en dix éditions...

Reste enfin à savoir si le festivalier suivra l'évènement si celui-ci venait à s'éloigner un peu trop du centre-ville. En effet, on sait que pour un peu trop de Liégeois, les Ardentes sont un évènement mondain parmi d'autres, au même titre que les Apéros Urbains par exemple. Le genre de truc où l'on vient boire des coups avec son plus beau polo J&Joy, taper causette et, ah oui c'est vrai, écouter de la musique. En même temps, si ces boulets pouvaient rester dans les bar lounges du centre-ville plutôt que de venir nous pourrir notre expérience, on ne s'en plaindrait pas. Dernière chose: si les Ardentes pouvaient oublier de mettre le Joe Piler Saloon dans les cartons, on leur en serait éternellement reconnaissant!

Et enfin, on a une petite pensée émue pour les parents de notre rédac' chef adjoint, qui ont toujours habité à quelques encablures du site, avec tous les nuisance sonores que cela a pu leur occasionner. Et par nuisances sonores, on entend évidemment le boucan fait par leur fils vers 5 heures du matin, quand il rentrait tout pété du festival et qu'il lui prenait l'envie de vider le frigo pour se faire un repas cinq services avant d'aller pieuter.