Le Villejuif Underground, même pas mort!

Le Villejuif Underground, même pas mort!

par Jeff  |   le 09-05-2020

Depuis que Poni Hoax a explosé en plein vol (et que Nicolas Ker est retombé dans un chaudron de Picon), on peut dire que le Villejuif Underground est le groupe le plus rock'n'roll de l'Hexagone, et l'un des rares qui donne vraiment l'impression de brûler la chandelle par les deux bouts en permanence. D'ailleurs, l'année dernière et à la surprise générale, le VU annonçait la fin de l'aventure la veille d'une tournée européenne de 20 dates. De split il n'en était pas vraiment question en réalité. De repos par contre, oui. Et vu comment ceux-là on l'habitude de vivre en surrégime permanent, il leur a fallu une petite année pour retrouver leurs esprits, recharger les batteries, et pondre un 12" pour "la seule maison qui veut bien d'eux", Born Bad Records. Deux nouveaux titres pour relancer la machine jusqu'au prochain burn out, et entretenir la flamme d'un garage rock cramé et crâneur comme on l'aime.