"J'boirais bien trois litres de Prune" : l'Axe du Mal te sert le rap hardcore des Alpes

par Tariq  |  le 19-01-2018

Secrètement, il existe toute une scène rap bien vivace disséminée entre la région Auvergne-Rhône-Alpes et la Suisse voisine. Une scène dont les têtes d'affiche pourraient être Butter Bullets (le producteur Dela est dans la région) ou encore la Secte 6 6 7, même s'il est bien difficile de tisser des liens concrets entre tous ces gens. Quoi qu'il en soit, il existe une façon bien locale de faire du rap, entre DIY, esprit free party, et bricolage d'influences. Une scène si étendue, et aux ramifications tellement profondes, qu'elle mériterait peut-être un jour un dossier ou un reportage complet sur votre webzine préféré. 

Se définissant eux-mêmes comme un "netlabel de rap inconscient", le collectif l'Axe du Mal fait vivre cette tradition régionale à coup d'évènements plus ou moins improvisés et de production de rap de qualité. Les gars sûrs viennent de dégainer leur premier projet de l'année 2018 : l'album Instant 0 du groupe Hardcore des Alpes. Le programme, c'est encore le groupe qui en parle le mieux : "rap de trentenaire / haine cool / street philo / maladresse assumée / sample haïtien / petits anges et vieux démons / voyage surplace / cri du coeur / franche rigolade / désespoir fun... et clope café."  

Un bien chouette menu donc, qui se confirme à l'écoute : on y retrouve l'amour du travail bien fait et les flows classieux de La Rumeur de la grande époque, saupoudré d'un esprit barré et coloré qui peut évoquer les Québécois d'Alaclair Ensemble, par exemple. Bref, on sent surtout une bande de potes contents de se retrouver et de s'éclater en studio. Un projet à l'abri du circuit mainstream donc, à faire tourner dans le casque cet hiver pour se téléporter immédiatement dans ces Alpes chéries de nos coeurs. 

En bonne production indépendante, le projet s'écoute et se télécharge gratuitement sur Bandcamp.