Le nouveau clip de Kodak Black est superbe. Vraiment.

par Aurélien  |  le 17-02-2017

Il y a peu, tous les regards étaient (une fois de plus) tournés vers Young Thug. Pour rappel, L'ATLien avait fait faux-bond au réalisateur du clip de son "Wyclef Jean". Il avait même refusé de payer Pomp&Clout, l'équipe chargée de mettre en images toutes les fantaisies imaginées par Thugger. De ce rendez-vous manqué est né un gros bric-à-brac visuel. Et forcément, comme c'est signé Young Thug, Internet s'est embrasé.

Aujourd'hui, tout ce que Jeffrey fait, raconte ou chante est porté aux nues sans la moindre prise de recul. Young Thug est devenu un pur produit de la pop culture et on a un peu tendance à oublier qu'il n'a plus besoin d'innover pour faire un bon morceau ou un bon clip. Bref, il nous rappelle beaucoup le succès populaire et l'engouement démentiel dont faisait l'objet Lil Wayne à la sortie de Tha Carter III. Et franchement, s'il continue de marcher sur l'eau, on ne peut s'empêcher de craindre le retour de bâton qui suivra bien un jour.

Mais fini de jouer au pisse-froid : on a pris le laptop dans le plumard pour dire du mal de Thugger, mais du bien de Kodak Black. Le rappeur de Floride avait fait parler de lui 2016, en offrant ses services à des gens comme Rae Sremmurd ou à ce branleur magnifique de French Montana (ce "Lockjaw", bordel). Cerise sur le gâteau, il a sorti le très bon Lil Big Pac, une tape qui, avec le Imperial de Denzel Curry, a permis de replacer la Floride sur la carte du rap jeu.

La suite des événements, Dieuson Octave (ce nom, quand même) la prépare. Aux dernières nouvelles, le bougre disait collaborer avec l'infatigable Metro Boomin et il ne mentait pas : le résultat s'écoute et se regarde depuis quelques heures maintenant. Ça s'appelle "Tunnel Vision" et, malgré ses cliquetis de 808, c'est un titre qui emprunte plus au blues qu'au rap. Kodak Black y laisse parler ses racines haïtiennes avec ce chant nasillard qu'on lui connait si bien, pour un résultat immense, presque religieux dans son exécution.

Ce pur concentré de vaudou risque d'ailleurs d'être compliqué à éviter les jours prochains, surtout avec ce clip qui évoque les tensions raciales qui pourrissent l'atmosphère outre-Atlantique et ne manque pas de clins d'œil à l'administration Trump. C'est un peu dans l'air du temps (YG ou Kendrick Lamar s'y sont collés) mais quand c'est servi avec une photographie aussi léchée, on se doit d'applaudir la performance.

Vous l'aurez compris, on est très contents que "Tunnel Vision" puisse offrir à Kodak Black l'exposition qu'il mérite. Parce que franchement, s'il y a bien un clip qui a tué la concurrence en ce début d'année 2017, c'est le sien.