Le MaMA s'offre la crème de la crème du rap belge le temps d'une soirée

par Aurélien  |  le 11-10-2017

Au MaMA, comme chaque année, il y aura du beau monde. Et puisqu'un peu de name-dropping vaut mieux qu'un long discours, voici qui on pourra croiser lors de cette édition 2017: Bertrand Burgalat, Casual Gabberz, Sopico, Chapelier Fou, Biffty et DJ Weedim, DC Salas, Gros Mo, Krampf, Nathan FakeDi-Meh et beaucoup, beaucoup d'autres. Peut-être trop sur trois jours, en fait. Bref, ça ratisse archi-large, tous genres et tous horizons confondus, et une programmation aussi ambitieuse sur Paris, c'est pas si courant et ça fait très plaisir à voir.

Il y a pourtant une soirée qui a retenu notre attention, et pour cause: pour un webzine à l'ADN belge évident, le plateau est du genre irrésistible. On vous a déjà dit à de multiples reprises de tout le bien qu'on pensait de la nouvelle scène rap locale: du rookie prometteur jusqu'à la superstar, on ne se prive jamais d'offrir une vraie tribune au rap noir-jaune-rouge, qui n'en finit plus de sortir de son chapeau des personnalités hautes en couleur. 

Ainsi, ce jeudi 19 octobre, c'est un joli plateau qui se retrouvera sur la scène du Folie's Pigalle. Tout d'abord, L'Or du commun, trop rares sur le sol français, et qui qui viendront défendre leur Zeppelin, suivi par le barlou Isha qui viendra balader son bagout en interprétant les meilleurs morceaux (de bravoure) de son très remarqué La vie augmente - accompagné, on l'espère, de son hilarant backeur aux airs d'Alban Ivanov. Enfin, un peu plus haut sur l'affiche, on trouvera Krisy, le poétique lover à la voix de velours, toujours plus au centre de l'attention en attendant à son passage par la case album. Enfin, le lutin proxénète Hamza viendra mettre un point final à cette sauterie, et nous donner un avant-goût de son premier album 1994 - histoire de nous prouver qu'il est bien la superstar sur laquelle on parie depuis H24.

Bref, un casting digne d'une grosse soirée de catch qu'on ne se privera pas de vous raconter dans le détail quelques jours après. Et puis avec un programme pareil, on imagine qu'on s'y croisera, non ?