Le festival Musiques Volantes au secours de la Lorraine

par Hugo  |  le 15-11-2017

Tout le monde connaît la problématique des déserts médicaux en France. Que celui qui n'a jamais vu un reportage de France 3 sur les difficultés d'une Mireille à faire soigner son arthrose me jette la première boîte de Propofol 200mg.

Si il est un autre sujet que l'on aimerait voir traité avec la même urgence par l'irrévérencieuse équipe du Soir 3, c'est bien celui des déserts culturels en France, pays ô combien centralisé. Cet article est pour toi, téméraire habitant de Pfaffenhoffen, de Woippy ou encore de Bitche dans la région Grand Est, car depuis ce week-end et jusqu'au 23 novembre, Metz (la ville, pas le groupe), accueille son désormais traditionnel festival des Musiques Volantes. Une institution dans la région de Nadine Morano, qui a eu le grand mérite d'attirer par le passé des artistes tels que Ty Segall, Here We Go Magic, Lone, Wire ou encore Lee Ranaldo.

A des années lumières du quotidien des programmateurs de salles parisiennes, on imagine le caractère acrobatique de la tenue d'évènements aussi pointus dans des villes de cette taille. A l'image de la programmation de sa salle des Trinitaires, c'est avec une certaine exigence et beaucoup de mérite que ce collectif vient pimper grassement l'offre culturelle locale, dont la "zone de chalandise" semble surtout attirer les faveurs des pires crasses Mainstream.

Vous ne trouverez donc pas de trace de Keen'V, de M-Pok ni de la comédie musicale Jésus au programme de la 22ème édition des Musiques volantes, mais plutôt James Holden & The Animal Spirits, Essaie Pas, The ResidentsRone, Kokoko!, La Mverte, Rubin Steiner (live), La Terre Tremble!!!, TG Gondard et bien d'autres trucs pas piqués des hannetons...

Toutes les infos juste ici: musiques-volantes.org