Le Black Monument Ensemble, nouvelle pépite free jazz en provenance de Chicago

Le Black Monument Ensemble, nouvelle pépite free jazz en provenance de Chicago

par Émile  |   le 17-04-2019

Chicago est la cité du free jazz. Du Art Ensemble à Phil Cohran, il y a quelque chose dans la ville de l'Illinois qui a toujours su laisser exister cette musique si particulière. Et dans le sillage d'un genre qui renaît mondialement sous des formes assez différentes, des labels comme International Anthem parviennent à montrer, disque après disque, qu'il n'y a peut-être jamais eu époque plus actuelle pour pratiquer la musique la plus libre du monde.

Dernière pépite en date : le Black Monument Ensemble. Né autour du musicien électronique Damon Locks, qui cherchait une possibilité de pratiquer politiquement le collage sonore, le projet a ensuite attiré à lui tout un tas d'artistes pour former aujourd'hui une véritable collectivité. On y retrouve notamment l'excellente Angel Bat Dawid à la clarinette (dont on vous recommande très très chaudement l'album The Oracle sorti en février) et Dana Hall à la batterie. Sur le modèle des grands orchestres de Sun Ra ou d'Archie Shepp, ils se produisent avec des danseurs, comme un grand spectacle à la gloire d'une lutte afro-américaine toujours vivante.

Et c'est dans le même esprit qu'est présentée leur musique, entre jazz, spoken word, gospel ou même hip-hop. Les deux premiers morceaux donnent ainsi le ton d'un album à paraître le 31/05.