La sémillante Azo aux commandes du dixième (et dernier) volume de la série Social Distancing du C12

La sémillante Azo aux commandes du dixième (et dernier) volume de la série Social Distancing du C12

par Noé, le 15-01-2021

Depuis le début de la crise du Covid-19, le secteur de la culture traverse l'une des périodes les plus sinistres de son existence et peine à entrevoir la fin d’un tunnel aussi lugubre qu'un Nouvel An avec Arthur et Nagui. À défaut de recevoir des réponses concrètes de la part d'un gouvernement mutique pour qui la réouverture des boîtes de nuit apparaît comme la dernière des priorités, le milieu de la musique électronique tente toutefois de se mobiliser et propose des initiatives permettant à certain·es de pouvoir soutenir ses acteur·rices et à d'autres de se rendre compte de l'apport d'un secteur qui peine encore à être pris au sérieux par les tutelles culturelles.

C’est dans cette optique que le C12 a lancé la série de compilations Social Distancing en avril dernier. Composée uniquement d’artistes belges ou solidement implantés dans le paysage bruxellois, chaque compilation dispose d'une couleur musicale définie et rend compte de la diversité du spectre musicale du plat pays. Après 9 compilations, réunissant chacun entre 5 et 10 morceaux, la série peut se targuer d’avoir vu passer de sacrés jolis noms : Stellar OM Source, Davy, Casa Voyager, Techno Thriller, Orphan Swords ou encore Bear Bones & Lay Low. 

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, le dixième et dernier chapitre de Social Distancing sort aujourd’hui et le DA en a été confiée à Azo. Cet électron libre de la scène bxhelloise est à l’initiative des soirées Queer future Club, Electronic Solidarity ou encore PINK NIGHT. En guise de feu d'artifice final, la productrice propose une sélection  de cinq titres faisant la part belle aux montées acides et aux rythmiques franchement chaloupées. Des productions signées Ipso Facto, Golv, Singularity A.I., The Acid Mercenaries  qui s’inscrivent dans le droit fil des sets distillées par la productrice/DJ depuis quelques années. On vous encourage à aller jeter une oreille et à soutenir le projet  en vous procurant une copie numérique à prix libre.

Cerise sur le ghetto : la DJ va prochainement passer par la case Goûte Mes Mix. Mais qu'est-ce qu'on a hâte.