La country pour les nuls (et les petits esprits) avec Courtney Marie Andrews

La country pour les nuls (et les petits esprits) avec Courtney Marie Andrews

par Jeff  |   le 01-02-2018

Parce que cet univers nous est totalement inconnu, on imagine mal que suivre l'actualité de la scène country américaine (mainstream ou alternative) puisse être une activité à peu près aussi chronophage que la purge des commentaires racistes et xénophobes sur la page Facebook de n'importe quel mass media. Alors plutôt que d'aller boire à la source, on laisse des labels qu'on apprécie nous servir sur un plateau des artistes qui valent le détour pour leur manière de livrer une country extrêmement respectueuses des codes.

Il y a une paire d'années et grâce à Jack White, on avait eu un gros coup de coeur pour Margo Price et son Midwest Farmer's Daughter. En de début d'année 2018, c'est grâce au très bon label Fat Possum (The Districts, Temples) qu'on a fait la connaissance de Courtney Marie Andrews, demoiselle originaire de Phoeinx qui a trois albums dans sa besace. Si les "recherches associées" sur Google évoquent les noms de Will Oldham ou Damien Jurado, on aurait plutôt tendance à rapprocher son style d'une country écrite selon les règles de l'art, avec tout le lot de clichés que pourrait charrier l'évocation de noms comme Dolly Parton ou Loretta Lynn.

Pourtant, avec une sensibilité indie qui s'inscrit en filigrane de ses chansons, Courtney Marie Andrews parvient à contrer les préjugés et capter notre attention, comme en atteste "Kindness of Strangers", premier extrait de son nouvel album qui sortira le 23/03 sur Fat Possum.

Et des fois que vous voudriez approfondir le sujet en attendant la sortie de May Your Kindness Remain, on vous renvoie vers le très justement titré Honest Life sorti en 2016.