K9 réveille le grime

K9 réveille le grime

par Aurélien  |   le 20-10-2014

D'aucuns disent que le grime est mort en 2007, quand Dizzee Rascal a sorti son dernier bon album et qu'on sentait que le dubstep cristallisait tous les apports d'une scène aussi prolifique que spontanée. Mais quelques irréductibles arrivent encore à nous faire rêver et à nous dire que le genre à encore des choses à dire: le godfather Wiley sort des trucs franchement chouettes entre deux albums ratés, et on assiste même à une révolution chez les producteurs comme Darq E Freaker ou Preditah qui ajoutent un doigt de mental au genre - une approche qui semble davantage intéresser les Américains que les rappeurs locaux, à l'instar de Danny Brown qui a fait deux morceaux avec le premier cité.

Et puis il y a K9. Lui, on ne sait pas trop d'où il sort: aucun passif, aucune page Facebook (ce qui veut dire beaucoup en 2014), une page Soundcloud pratiquement vide, mais malgré tout un parrainage qui va de Fact Magazine à Visionist - et ça a d'autant plus de poids qu'on vous a déjà dit à plusieurs reprises tout l'amour qu'on portait au bonhomme.

Et à l'écoute de sa première mixtape Mad In The Cut, on à toutes les raisons de penser que ça risque de pas mal s'accélérer pour le MC Anglais: à l'instar de cette vieille canaille de Flowdan, il est à l'aise sur toute les terrains de jeu, qu'on soit proche de la scène trap ou qu'on évolue dans des ambiances plus rétrogrades dignes de la grande époque du collectif Boy Better Know. Dans tous les cas, avec un casting de producteurs qui va de Jahlil Beats à (justement) Visionist  en passant par Youngstar et Dark0, cela donne un projet en forme de bombe sale et qu'on risque de pas mal rincer d'ici à, on l'espère, un premier véritable LP. Le tout se télécharge gratuitement par ici, et inutile de vous dire qu'on vous invite chaudement à vous ruer dessus.