Jon Hopkins et Kelly Lee Owens ou l'art du remix

Jon Hopkins et Kelly Lee Owens ou l'art du remix

par Quentin  |   le 06-12-2019

Si l'idée n'est pas nouvelle, voire parfois même un peu claquée, il n'empêche qu'elle révèle de temps en temps quelques bonnes surprises. La preuve cette fois encore avec le duo UK, Jon Hopkins et Kelly Lee Owens. Afin d'être clair et pour qu'on parle tous de la même chose, l'idée dont on parle c'est les remixes. Ce terme fourre-tout qui sous-tend parfois une réelle collaboration mais qui le plus souvent cache un horrible massacre auditif qui a pour unique but de prendre d'assaut les playlists "summer hit" des plateformes de streaming.

La ruse de Jon Hopkins et Kelly Lee Owens, c'est de vendre "Luminous Spaces" comme un nouveau morceau là où en réalité, on est plus sur un remix de "Luminous Beings" qui apparait sur Singularity, le cinquième album d'Hopkins sorti en 2018 pour Domino. Dans la démarche marketing, c'est hyper bien vu. La recette est connue, exploitée dans tous les domaines économiques et a largement fait ses preuves. Certains se rappelleront le speech de Stringer Bell dans The Wire sur la nécessité de donner un nouveau nom à la même came pour continuer à inonder le marché. Produit différent, même technique. 

La différence, c'est qu'ici le consommateur - l'auditeur pour être correct - en sort gagnant. Car plutôt que de nous servir un plat réchauffé et plutôt fade, les deux artistes nous offrent un superbe nouveau morceau. Jon Hopkins n'est pas connu pour ses virages artistiques et ceux qui aiment l'artiste savent généralement à quoi s'en tenir avec chaque nouvelle sortie. Reste que cette fois, l'electronica du producteur prend une tournure plus mélodique et plus nostalgique avec les ajouts de Kelly Lee Howens. Le résultat fonctionne à merveille et on vous invite à cliquer ci-dessous pour vous faire votre propre opinion.